Home International Les marchés américains parient sur une victoire de Joe Biden

Les marchés américains parient sur une victoire de Joe Biden

Les marchés américains parient sur une victoire de Joe Biden
Les marchés américains parient sur une victoire de Joe Biden

Les marchés américains voient dorénavant la vie en bleu, la couleur du parti démocrate. En clair ils se préparent à la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle.

Wall Street qui grimpe alors que les dernières enquêtes sur les intentions de vote donnent un net avantage au candidat démocrate… La conviction des investisseurs qu’il peut l’emporter sur Donald Trump étayée là aussi par un sondage effectué en septembre. Ils sont 60% à penser que sa victoire est évidente. Ce sont les premiers indices de cet engouement de la bourse américaine pour Joe Biden. Une conversion assez récente et finalement étonnante : depuis que Donald Trump est à la Maison Blanche, la bourse en a bien profité : elle n’a cessé de grimper et a adoré son programme de baisse des impôts favorables aux entreprises et à la croissance.

En revanche elle est traditionnellement réfractaire au programme démocrate

C’est-à-dire plus de taxe, plus de régulation, plus de dépenses sociales. Mais le Covid-19 est passé par là, et le soutien public à l’économie apparaît aujourd’hui beaucoup plus légitime. Voire indispensable pour retrouver le chemin de la croissance. Or ce sont bien les démocrates qui bataillent en ce moment au Congrès pour obtenir un second plan massif de relance tandis que Donald Trump tergiverse sur ce sujet. La banque Goldmann Sachs est prête à revoir ses prévisions de croissance à la hausse si une vague bleue donne une majorité démocrate au Congrès. Ses analystes estiment qu’avec Joe Biden à la Maison Blanche, un méga plan de relance sera lancé dès janvier, avec des dépenses publiques assumées sur le long terme pour soutenir l’activité, ce qui compenseraient largement les effets négatifs d’une probable augmentation des impôts.

Lire aussi:   La tragique histoire de Joe Biden : l’accident qui a emporté sa première femme et sa fille

Concrètement les investisseurs misent dorénavant sur les valeurs qui pourraient bénéficier de l’élection de Joe Biden

D’après les analystes financiers, ils ont commencé à modifier leur portefeuille. Les valeurs liées à la finance et aux géants de la tech sont moins attirantes ; en revanche les actions des entreprises liées au développement des infrastructures, à l’économie verte, au solaire ou à la santé sont portés par la vague bleue décrite par les sondages. Une société de conseil en investissement suit l’évolution d’un panier de 30 valeurs qui pourraient bénéficier d’une victoire démocrate et constate que depuis le début de l’année, ce panier bleu est beaucoup plus performant que le panier rouge des républicains. Le bleu a augmenté de 38 %.

Lire aussi:   La réaction mesquine de Donald Trump au titre des Lakers

Peut-on se fier à la bourse et considérer que l’élection de Joe Biden est acquise ?

C’est le rêve des marchés qui passent leur temps à faire des paris sur l’avenir et qui aiment bien évidemment que la suite de l’histoire leur donne raison. Mais l’analyse des données boursières accumulées depuis un siècle, croisées avec le résultat de l’élection présidentielle contredit l’hypothèse démocrate: sur cette période quand la bourse est en forte hausse les trois mois précédents le scrutin, comme c’est le cas en ce moment, c’est à 90% au bénéfice du parti contrôlant la Maison Blanche. Quand elle est en baisse, cela profite à son adversaire. La bourse n’est ni démocrate ni républicaine, en moyenne elle a autant favorisé un camp que l’autre, elle réagit plutôt au bilan du sortant qu’aux perspectives offertes par son adversaire. Quand ce bilan est mauvais, la bourse baisse, et on voit alors le sortant balayé par les électeurs. Mais quand il est bon, le camp au pouvoir a toutes les chances d’y rester. Donald Trump peut donc tout à fait l’emporter, à moins que sa gestion des conséquences sanitaires et économiques de la pandémie ne change la donne. C’est l’inconnu qui bouleverse toutes les tentatives de prévision.

Lire aussi:   Zambie : le président se défend d’être un autocrate

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here