Home International Les Maliens avertis par un journaliste : « c’est impossible que la junte...

Les Maliens avertis par un journaliste : « c’est impossible que la junte se sépare de la France »

Les Maliens avertis par un journaliste :
Les Maliens avertis par un journaliste : "c'est impossible que la junte se sépare de la France"

C’est un avis qui prend à contre-pied les revendications de milliers de Maliens ces dernières années, qui croient dur comme fer qu’une rupture politique et militaire d’avec la France, constituera le déclic pour la fin de la crise armée dans le nord du Mali, et pour son décollage économique.

Idéal galvaudé dans les milieux populaires à Bamako, n’est que pire illusion.

Dans son analyse qu’il nous livrait ce Mardi 20 Juillet, sur les rapports entre la junte au pouvoir et la France, il prévient : « Le Mali ne peut pas se faire sans la France. Toute notre économie est maîtrisée par la France. Le Mali n’a pas le choix ». Et cet état de fait, le confrère ne le voit pas évoluer, même avec les velléités d’intervention de Moscou sur le terrain au Mali.

Lire aussi:   Diaspora : Brice Nitcheu chassé des rangs de la Brigade Anti-sardinards

Patriote, mais lucide, il dit faire le constat de ce qu’il est « impossible que la junte se sépare de la France ». « La France a bâti le Mali. Assimi n’a aucun moyen de changer quoi que ce soit. Notre économie est entre les mains de la France », justifie le confrère qui doute d’ailleurs d’une tendance des militaires de s’aventurer à un quelconque bouleversement dans les relations avec la France.

Près de deux mois après le putsch du Colonel Assimi Goita, qui a vu le renversement du président Ba Ndaw, lui-même désigné avec l’appui des instances régionales pour conduire une transition démocratique provoqué par un premier coup d’état d’Assimi Goita en Août 2020, les relations tendues dans les rapports entre la junte et l’Élysée, ont connues une détente notable, suite à la suspension, en début Juin, de la coopération militaire Française avec le Mali, rétablie à peine un mois plus tard, le 02 Juillet.

Lire aussi:   "J’ai mis mon mari à la morgue à cause de son alcoolisme"

Raoul Mobio

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here