Home International “Le problème, c’est ma gueule”: ce dîner où Brigitte Macron a tombé...

“Le problème, c’est ma gueule”: ce dîner où Brigitte Macron a tombé le masque

“Le problème, c’est ma gueule”: ce dîner où Brigitte Macron a tombé le masque
“Le problème, c’est ma gueule”: ce dîner où Brigitte Macron a tombé le masquePresident Emmanuel Macron and Mrs. Brigitte Macron Spanish Royals visit to Paris, France - 11 Mar 2020/Rex_Spanish_Royals_visit_to_Paris_France_11_10580279O//2003112016

Après des années à évoluer à ses côtés, Brigitte Macron a compris que son mari avait des ambitions présidentielles. En raison de son âge, qu’elle a perçu comme un handicap pour leur couple, elle a conseillé à Emmanuel Macron de se jeter dans le grand bain dès 2017. Lui aurait sans doute préféré attendre 2022…

Brigitte Macron était une femme influente bien avant son arrivée à l’Elysée. Mariée à Emmanuel Macron depuis 2007, l’ex-professeure a délaissé les salles de classe pour jouer un rôle de conseillère, parfois même de communicante, auprès de son mari qui voulait se lancer en politique. Dans sa conquête élyséenne, l’ancien ministre de l’Economie a pu compter sur le soutien indéfectible de son épouse. Une omniprésence qui n’a d’ailleurs pas manqué d’en agacer certains, à l’instar d’Ismaël Emelien, conseiller du président jusqu’en 2019. C’est ce que rapporte Marc Endeweld dans son livre Le grand manipulateur, paru en avril 2019, chez Stock : « Des tensions apparaissent entre Brigitte Macron, omniprésente et influente, et le jeune conseiller spécial du président (…) Pour l’un comme pour l’autre, les enjeux politiques et affectifs de la relation avec Emmanuel sont tels que ça fait des étincelles : ‘Qu’est-ce qu’il lui trouve à Emelien ?’ se désole régulièrement Brigitte Macron auprès de ses proches. »

Le destin politique d’Emmanuel Macron a tout à coup nourri l’ambition que son épouse avait pour leur couple. Pas seulement pour lui, ni pour elle, mais pour tous les deux, ensemble. A sa sortie de l’ENA, l’époux de Brigitte Macron avait rencontré Alain Minc, ancien conseiller politique, qui lui avait demandé : « Que serez-vous dans trente ans ? ». Ambitieux, le principal intéressé avait répondu : « Je serai président de la République. » Hasard ou coïncidence, c’est justement lors d’un dîner organisé chez Alain Minc, à l’été 2014, que le déclic semble avoir eu lieu pour l’ancienne professeure de lettres. « La future première dame a estimé que son mari devait se jeter dans le grand bain de la présidentielle dès 2017, et ne pas attendre 2022, comme de nombreuses personnes lui conseillaient alors », pouvait-on lire dans Le grand manipulateur.

Soucieuse de son âge, Brigitte Macron a convaincu son mari de se lancer à la conquête du pouvoir plus tôt que prévu

En cause ? L’âge de Brigitte Macron. Si la Première dame laissait entendre que ce sujet n’était pas tabou dans le livre Madame la présidente de Nathalie Schuck et Ava Djamshidi, les choses n’ont pas toujours été aussi claires dans son esprit. A l’été 2014, elle pensait même que son âge « deviendrait un handicap indépassable pour le couple », si son mari venait à se présenter à l’élection présidentielle de 2022.C’est pourquoi elle a souhaité précipiter la carrière politique d’Emmanuel Macron : « On ne peut pas attendre 2022. Car on a un énorme problème. Le problème, c’est moi, c’est ma gueule. Donc il faut accélérer« , aurait-elle lancé à l’époque, dans des propos rapportés par le journaliste Marc Endeweld. Celui qui était encore novice en politique se serait, quant à lui, bien vu attendre 2022… Pensant qu’il était encore trop jeune pour devenir président à l’âge de 39 ans, il s’est finalement laissé convaincre par son épouse.https://a60100818d199c3805ebb2625978aae6.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-37/html/container.html

Lire aussi:   Allemagne: Emmanuel Macron annoncé chez la chancelière Angela Merkel
En 2015, Brigitte et Emmanuel Macron sont conviés à l'Elysée par François Hollande. L'ancienne professeure de lettres est déjà pleine d'ambition pour son mari. L'année suivante, ce dernier annoncera sa candidature à l'élection présidentielle.
En 2015, Brigitte et Emmanuel Macron sont conviés à l’Elysée par François Hollande. L’ancienne professeure de lettres est déjà pleine d’ambition pour son mari. L’année suivante, ce dernier annoncera sa candidature à l’élection présidentielle. BORDE-MOREAU / BESTIMAGE

Pleine d’ambition pour elle et son époux, Brigitte Macron a mobilisé un vaste réseau

Mais Emmanuel Macron n’était pas encore ministre, que Brigitte Macron l’imaginait déjà au sommet de l’Etat. Pour mettre toutes les chances de son côté, elle a oeuvré afin de lui constituer un réseau digne de ce nom. Elle a par exemple profité de son poste au lycée privé jésuite Saint-Louis-de-Gonzague, pour démultiplier son carnet d’adresses et en faire profiter Emmanuel Macron. L’établissement était en effet réputé pour accueillir la jeunesse dorée de la grande bourgeoisie de l’Ouest parisien. « C’est à cette époque que le couple Macron rencontre la puissante famille Arnault, plus grande fortune de France, propriétaire du leader du luxe mondial LVMH et du groupe Carrefour. Brigitte est en effet la professeure de Français des trois fils Arnault.« 

La future Première dame, qui a évolué au sein de la grande bourgeoisie amiénoise et touquettoise, avait aussi les codes pour approcher, et se faire apprécier de cette sphère aisée. C’est elle aussi qui l’avait fait rencontrer Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand, qui aurait présenté le trentenaire à François Hollande. Nul doute que ce riche carnet d’adresses a pesé dans l’ascension d’Emmanuel Macron.Si sa femme Brigitte s’est donné autant de mal pour que son homme tutoie le pouvoir, c’est aussi parce qu’elle était persuadée de son potentiel avant tout le monde.

Lire aussi:   Erdogan : "les déclarations de Macron selon lesquelles l’islam est en crise sont une provocation claire"
Brigitte Macron salue Jacques Attali, soutien d'Emmanuel Macron, lors du meeting organisé à l'AccorHotels Arena à Paris, en avril 2017.
Brigitte Macron salue Jacques Attali, soutien d’Emmanuel Macron, lors du meeting organisé à l’AccorHotels Arena à Paris, en avril 2017. Dominique Jacovides / Sebastien Valiela / Bestimage

Reconnaissant, Emmanuel Macron a accordé une place importante à sa femme dès leur arrivée à l’Elysée

Certains proches du chef de l’Etat qui se sont confiés au journaliste Marc Endeweld ont constaté que l’épouse d’Emmanuel Macron « a créé l’homme, l’envie, l’être qu’il est. » L’ancienne professeure de lettres, qui le côtoie depuis le lycée, a toujours su que son mari était voué à un destin singulier : « Le phénomène, la machine Macron, elle l’a pensé. Elle a senti un potentiel quand il était jeune et lui a donné un destin. Il lui doit tout. »

Une fois les portes de l’Elysée franchies, Emmanuel Macron lui a rendu la pareille, en l’incluant dans ce nouveau quotidien hors normes. Engagée sur les questions du handicap ou du harcèlement, Brigitte Macron ne s’est pas contentée d’être « la femme de », elle est devenue indispensable à l’Elysée. Son rôle, qui diffère des Premières dames qui l’ont précédée, est loin d’être « traditionnel », selon l’auteur du livre Le grand manipulateur. Une ascension qui sonne comme une victoire commune. Ensemble, c’est tout.

Lire aussi:   A Alger, la lassitude de « voir les mêmes têtes se partager les richesses depuis l’indépendance »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here