HomeInternationalL’armée russe teste des robots cibles équipés d’intelligence artificielle

L’armée russe teste des robots cibles équipés d’intelligence artificielle

L’armée russe teste des robots cibles équipés d’intelligence artificielle
L’armée russe teste des robots cibles équipés d’intelligence artificielle

L’armée Russe regorge de surprise et en voilà une intéressante et (pour le moment) inoffensive. Effectivement, ces robots permettent aux soldats russes de s’entrainer et de simuler des situations de combat. Il est intéressant de voir à quel point ceux-ci évoluent et savent s’adapter avec l’intelligence artificielle.

Des robots cibles mobiles basés sur l’intelligence artificielle (IA) qui évitent les balles des tireurs ont été testés pour la première fois dans le champ de tir de Patriot Park, près de Moscou.

Les robots basés sur l’IA sont habillés en soldats et portent des pistolets factices. Montés sur des véhicules à roues, ils ont une capacité de cross-country et peuvent contourner les obstacles et s’éloigner de la direction des balles, a rapporté la chaîne de télévision du ministère de la Défense russe , Tvzvezda.ru .

Lire aussi:   Par rapport aux Occidentaux, les Russes sont "doux et câlins", selon Poutine

Lors des tests, les soldats ont d’abord tiré à plat ventre et à genoux sur des cibles standard et stationnaires à une distance de 150, 300 et 350 mètres. Plusieurs cibles sont entrées dans la zone de tir et ont disparu pour simuler un véritable scénario de combat.

Officiellement, le produit s’appelle «une cible autonome avec des algorithmes d’intelligence artificielle». Les algorithmes d’intelligence artificielle permettent aux robots d’utiliser les ondulations du terrain pour se protéger des coups de feu. Sur une surface plane, les robots se penchent en avant ou en arrière et se cachent derrière des buissons pour éviter les balles.

Selon le rapport, la cible est un système d’ingénierie très complexe. À l’aide de mécanismes sophistiqués d’orientation du terrain, de capteurs laser et de systèmes de navigation, il a été possible de créer un robot capable d’analyser indépendamment la situation à distance et d’agir dans un groupe organisé des mêmes machines.

Lire aussi:   Poutine espère résoudre avec Biden les problèmes russo-américains

«Ils peuvent être comme des troupes alliées – bouger avec les nôtres, ou alors comme des troupes ennemies en exécutant divers scénarios, comme sortir d’une embuscade, contourner nos troupes ou organiser une embuscade», a déclaré Pavel Ikomasov, un ingénieur logiciel de premier plan à un société développant des cibles robotiques. L’entreprise n’a pas été nommée dans le rapport.

Toutes les informations sur la destruction des cibles apparaissent sur l’écran de l’officier surveillant le tir à la cible. Si la « blessure » n’est pas mortelle, le robot continue d’avancer. Le système pourrait être adapté par la Direction principale de l’entraînement au combat des forces armées russes dans un proche avenir, selon le rapport.

Lire aussi:   Mort de Kobe Bryant : le dernier dialogue alarmant entre la tour de contôle et le pilote dévoilé

A l’avenir, des groupes de dizaines de telles cibles robotiques pourront être utilisés pour simuler les conditions de combat en défense et en offensive pour des exercices tactiques jusqu’au bataillon. Particulièrement important: de telles cibles mobiles indépendantes ne permettront pas aux tireurs de s’habituer à l’environnement cible familier.

«Apprendre, tout d’abord, aux militaires en reconnaissance d’objectifs, à déterminer les distances par rapport aux cibles, à saisir les paramètres appropriés dans le viseur. Cela permettra une meilleure formation des militaires », a expliqué Vladimir Bratus, premier directeur adjoint du centre multifonctionnel des pompiers du Patriot Park. Le système devrait considérablement améliorer les compétences des soldats car ils ne savent pas où ira le robot, ce qui se passera ensuite.

Espérons simplement que ces robots ne serviront que pour s’entrainer…