Home International La virologue qui a identifié le coronavirus prévient : « il pourrait...

La virologue qui a identifié le coronavirus prévient : « il pourrait y avoir une autre épidémie »

La virologue qui a identifié le coronavirus prévient : « il pourrait y avoir une autre épidémie »
La virologue qui a identifié le coronavirus prévient : « il pourrait y avoir une autre épidémie »

Shi Zhengli est une virologue chinoise connue pour avoir identifié le nouveau coronavirus. Et les nouvelles qu’elle donne concernant des épidémies semblables au nouveau coronavirus ne sont pas rassurantes. D’après elle, le Covid-19 ne serait « que la partie émergée de l’iceberg » en termes de ce qui attend l’humanité si rien n’est fait pour éviter des épidémies similaires à l’avenir.

La virologue chinoise Shi Zhengli en a fait l’annonce lors d’une interview avec la chaîne publique chinoise CGTN. Elle a notamment insisté sur l’importance de la détection des pathogènes inconnus. « Il existe de nombreuses espèces de chauves-souris et d’animaux sauvages. Les virus inconnus que nous y avons déjà découverts ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Si nous voulons protéger l’humanité et éviter la nouvelle apparition d’un virus contagieux, nous devons connaître ces virus à l’avance afin de pouvoir donner l’alerte si nécessaire. Ces virus sont présents dans la nature, que nous le voulions ou non. Si nous ne les étudions pas, il pourrait y avoir une autre épidémie », a-t-elle averti.   Un avertissement à prendre très au sérieux quand on sait que Shi Zhengli a déjà découvert des dizaines de virus mortels dans des grottes habitées par des chauves-souris. En raison de leur système immunitaire spécifique, ces dernières sont porteuses de nombreux virus, qui peuvent être dangereux et même mortels pour l’homme.  

Lire aussi:   RDC : des ministres « fidèles » à Kabila dans le viseur du président Tshisekedi

L’origine du Covid-19 toujours objet de débats

  Malgré une expérience dans e domaine, Shi Zhengli est discréditée en raison de la fonction importante qu’elle occupe à l’Institut de virologie de Wuhan. Le 30 décembre, Zhengli a reçu des échantillons du premier patient Covid-19 connu et a réussi à déchiffrer le génome entier du virus.   Du côté de Washington, l’on reste convaincu que Pékin aurait fabriqué le Covid-19. Une accusation rejetée de concert avec le gouvernement chinois et Shi Zhengli. Selon Zhengli, les souches du virus qui y ont été étudiées jusqu’ici ne sont pas les mêmes que celles du nouveau coronavirus.

Lire aussi:   Coronavirus en Sierra Leone : le président accuse l'opposition de terrorisme

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here