HomeInternationalLa France suspend sa coopération militaire avec la Centrafrique

La France suspend sa coopération militaire avec la Centrafrique

La France suspend sa coopération militaire avec la Centrafrique
La France suspend sa coopération militaire avec la Centrafrique

La France a suspendu son aide militaire à la Centrafrique blâmant le comportement du pays envers Paris, a rapporté lundi, l’AFP citant le ministre français des armées Florence Parly.

« A plusieurs reprises, les autorités centrafricaines ont pris des engagements qu’elles n’ont pas tenus, tant sur le plan politique envers l’opposition que sur le comportement vis-à-vis de la France, qui est la cible d’une campagne de désinformation massive en RCA », a indiqué la ministre Florence Parly dans un communiqué annonçant la mise en veille de son aide militaire à Bangui.

Lire aussi:   Des mosquées mettent en garde Emmanuel Macron contre "l’escalade délétère" visant les musulmans

L’autre élément qui est apparu sans surprise dans le communiqué de Parly, c’est inéluctablement les rapports actuels entre la Centrafrique et la Russie qui n’enchantent pas du tout l’ancien colonisateur qui dénonce une désinformation contre lui. Pour Paris, la Russie n’est pas la seule à Blâmer dans cette histoire, mais c’est la Centrafrique qui l’a « zappé » pour Moscou qui est coupable. « Les Russes n’y sont pas pour rien, mais les Centrafricains sont au mieux complices de cette campagne ».

Lire aussi:   Gabon : un cadre du parti au pouvoir recherché pour viol sur mineure

C’est la deuxième fois que la France suspend sa coopération militaire dans un pays africain dans lequel sa présence est d’ailleurs une source de contestation au sein de la population. Plus tôt, la France avait également suspendu ses opérations militaires conjointes avec le Mali, exigeant des garantis de la part des nouvelles autorités militaires.

Cependant, il faut aussi noter que le président Français avait déclaré que la Russie, encore une fois, et la Turquie menaient en Afrique une campagne anti-française. Il va sans dire que les dernières actions de Paris pourraient être perçues comme du chantage fait à ces pays pour les ramener dans les droites lignes tracées par la France.

Lire aussi:   Présidentielle américaine : la tension monte alors que Joe Biden se rapproche de la barre des 270