Home International La France retire bientôt son armée du nord du Mali, la Côte...

La France retire bientôt son armée du nord du Mali, la Côte d’Ivoire appelée en renfort

La France retire bientôt son armée du nord du Mali, la Côte d'Ivoire appelée en renfort
La France retire bientôt son armée du nord du Mali, la Côte d'Ivoire appelée en renfort

La nature de la menace aurait évolué, la stratégie de la France également. Ce Vendredi 09 Juillet, lors du sommet du G5 Sahel, qui s’est déroulé par visioconference entre le chef de l’Etat Français, et ses pairs des cinq états, formant cette union transnationale, conçue pour doter les pays Saheliens d’un système de défense viable face à la menace islamiste.

Aux dirigeants Africains, prenant part à cette rencontre, Emmanuel Macron a tenu un langage clair sur le changement du dispositif de Barkhane, déployé depuis 2014, dans la zone Sahelienne, avec comme centre d’opération, le nord du Mali.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Education, une nouvelle grève des enseignants paralyse les écoles du secondaire public dans le pays

Désormais, les Forces Françaises seront redéployees vers le sud du Sahel, car, justifie le locataire de l’Élysée, les groupes djihadistes « ont aujourd’hui délaissé une ambition territoriale au profit d’un projet de dissémination de la menace plus seulement à l’échelle du Sahel mais à l’échelle de l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest ».

Le quartier général des troupes Françaises sera dorénavant situé à Niamey. Et le relais sera assuré sur le terrain par la force mixte Européenne de Takuba, forte de 600 hommes.

Lire aussi:   Cameroun : 3 morts dont deux femmes dans une attaque en zone anglophone

Dans son édition de 03h 30 ce Samedi 10 Juillet, RFI indiquait sur la mise en branle de cette nouvelle donne, mettant en avant, Takuba, que « La Côte d’Ivoire et le Togo ont été sollicités pour mener des missions d’appui ». Déjà impliquée dans la composition de la MINUSMA, l’armée Ivoirienne devrait donc tenir un rôle plus important dans la lutte antiterroriste au Sahel.

Le 10 Juin dernier, le chef du gouvernement Ivoirien, Patrick Achi, procédait à l’inauguration de l’Académie Internationale de Lutte contre le Terrorisme (AILCT), fruit de la coopération Francaise, dont le but est de former les experts militaires et soldats Africains, à la lutte antiterroriste.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : La localité de Taabo confrontée à plusieurs méfaits, une organisation des droits de l'Homme déplore l'impuissance des forces de l'ordre

Raoul Mobio

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here