Home International Kemi Seba se prononce à nouveau sur son arrestation au Burkina Faso

Kemi Seba se prononce à nouveau sur son arrestation au Burkina Faso

Kemi Seba se prononce à nouveau sur son arrestation au Burkina Faso
French anti-colonial activist Kemi Seba addresses a press conference on June 26, 2020 in Paris. (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Comme il en a l’habitude, le militant panafricaniste Kemi Seba, a encore été arrêté le 29 octobre au Burkina-Faso et expulsé vers le Bénin le lendemain matin alors qu’il devrait participer ce même 30 octobre à une marche contre la présence militaire de la France au Sahel. Pour l’activiste, son arrestation ne fait que donner du poids à la lutte qu’ils ont engagé contre le « néocolonialisme ». Au micro de Sputnik, il a expliqué que ses arrestations et expulsions ne font qu’attirer « l’attention de l’opinion publique sur son combat contre le néocolonialisme, mais aussi sur les incohérences du système de la Françafrique ».

Et le franco-béninois cherche souvent à tirer profit de ces situations en se rendant à des endroits où il sait que sa présence dérange, une « méthodologie d’action » inspirée de Martin Luther King. Alors qu’il nourrit une haine contre le système françafrique, Kemi Seba pense que chaque fois que les autorités françaises, sous couvert des dirigeants africains, les arrêtent, cela ne fait qu’augmenter la haine contre la France.

Lire aussi:   Afrique du Sud : des entreprises publiques à l’agonie

« Une victoire symbolique sur le néocolonialisme »

« Chaque fois que l’oligarchie française nous arrête via ses valets locaux, cela ne fait que grandir le sentiment de colère vis-à-vis des autorités françaises. Même si le prix à payer est douloureux et lourd pour nous, cela est très constructif, car ça ne fait que contribuer à l’éveil des consciences et au réveil citoyen en Afrique francophone » affirme-t-il.

Selon lui, les dirigeants du Sahel, « dans ce jeu d’échecs politique », s’y prennent mal, puisqu’ils leur donnent plus de crédit à chaque arrestation.« Les arrestations et expulsions n’affectent absolument pas notre combat, elles constituent une victoire symbolique sur le néocolonialisme » a-t-il déclaré à Sputnik.

LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here