Home International Kaya (Burkina Faso): des manifestants exigent le départ de l’armée française du...

Kaya (Burkina Faso): des manifestants exigent le départ de l’armée française du territoire national

Kaya (Burkina Faso): des manifestants exigent le départ de l'armée française du territoire national
Kaya (Burkina Faso): des manifestants exigent le départ de l'armée française du territoire national

L’armée française a 12 h pour quitter le territoire, si elle n’exécute pas cet ultimatum, elle sera responsable de ce qui va arriver », c’est le message des jeunes burkinabé, relayé par plusieurs medias dont GOR TV qui suit en direct le blocus des jeunes à Kaya au Burkina Faso.

Un blocus qui dure depuis 3 jours. L’armée française sous la pression s’est retirée à 7 km de la ville. Insuffisant selon les jeunes. « qu’ils partent d’où ils viennent ont intimé des jeunes déterminés à faire barrage à la colonne des forces françaises soupçonnées par ces jeunes de transporter des armes à destination des groupes terroristes. Le moins que l’on puisse dire c’est que la confiance est rompue entre d’un coté la France et de l’autre la jeunesse des pays sahéliens en proie à des attaques terroristes comme le Mali et le Burkina Faso. « Au troisième jour du blocus, les manifestants ont convergé par centaines vers le parking où l’armée française s’est retranchée la veille (vendredi 19 novembre 2021) à l’entrée de la ville de Kaya.

Lire aussi:   La RDC rappelle ses ambassadeurs à l’ONU et au Japon pour des « manquements graves »

La situation est très préoccupante, selon l’Agence d’information du Burkina (AIB). Acculée de toute part, l’armée française a procédé à des tirs de sommation » rapporte le site d’information Burkina 24. Ajoutant que « Deux camions portant des conteneurs et appartenant à l’armée burkinabè, ont subi la furie des manifestants. Mais finalement, ils ont été autorisés à suivre leur chemin, quand les manifestants ont appris que ces camions devaient ravitailler des soldats burkinabè engagés au Nord contre le terrorisme ».

Lire aussi:   CHAN 2020 : qualifiée, la Tunisie jette l’éponge

Tché Bi Tché

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here