Home International Journée mondiale de l’Afrique : débat autour de l’avenir du continent

Journée mondiale de l’Afrique : débat autour de l’avenir du continent

Journée mondiale de l’Afrique : débat autour de l’avenir du continent
Journée mondiale de l’Afrique : débat autour de l’avenir du continent

Le monde entier a célébré le 25 mai, le 57e anniversaire de la signature des accords de l’Organisation de l’unité africaine.

LE 25 MAI de chaque année, le continent africain est à l’honneur. C’est à travers la célébration de la journée mémoriale de la signature des accords de l’organisation de l’unité africaine (Oua). Pour cette 57e édition, les débats portent essentiellement sur l’avenir du continent au regard de ses opportunités, et sur la gestion de la crise sanitaire qui fragilise le monde entier en ce moment.

Lire aussi:   En Afrique, le florissant business de « l’or des conflits »

La mobilisation a certes été faible du fait du coronavirus, mais des artistes à travers le continent ont organisé un spectacle virtuel qui s’est étalé sur 24 heures, par lequel, ils ont sensibilisé l’opinion sur les opportunités de l’Afrique mais davantage sur le respect scrupuleux des gestes barrières à l’effet de la limitation des la propagation du Covid-19.

Aussi, par le canal des plateformes numériques, l’élite intellectuelle de plusieurs pays du continent, a-t-elle organisé des échanges virtuels sur des réflexions portant sur l’avenir du continent, notamment après la pandémie. L’occasion leur ainsi été offerte d’organiser des événements dans le but de favoriser le rapprochement entre les peuples africains, car, elle représente le symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, le développement et le progrès économique.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Sékou Touré peut-il réformer l’armée ?

Pour mémoire, l’Oua devenue Ua en 2002, a pour but d’œuvrer à la promotion de la démocratie, des droits de l’Homme et du développement à travers l’Afrique, surtout par l’augmentation des investissements extérieurs par l’intermédiaire du programme du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad). Ce programme considère que la paix et la démocratie sont des préalables indispensables au développement durable.

Le 9 février dernier, les chefs d’État réunis en session ont adopté pour le développement du continent d’importantes mesures sous l’égide du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres. Il a donc été unanimement adopté de faire taire les armes et imposer la paix, lutter contre le terrorisme et donner des opportunités à tous, mettre fin à la crise libyenne, crise climatique, éradiquer la pauvreté.

Lire aussi:   L'Afrique en nous : cinq hommes qui ont marqué le continent

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here