Home International Joe Biden inquiet pour la campagne de vaccination aux États-Unis

Joe Biden inquiet pour la campagne de vaccination aux États-Unis

Joe Biden inquiet pour la campagne de vaccination aux États-Unis
Joe Biden inquiet pour la campagne de vaccination aux États-Unis

Le président élu des États-Unis Joe Biden a mis en garde, mardi, contre de possibles graves perturbations dans la campagne de vaccination si le Congrès ne s’entend pas sur un plan d’urgence.

Le président élu des États-Unis, Joe Biden, a exhorté mardi 8 décembre le Congrès à parvenir d’urgence à un accord financier de lutte contre la pandémie de Covid-19, sous peine de voir la campagne de vaccinations ralentir ou s’arrêter, alors que les négociations piétinent depuis des mois.

« Sans action urgente de la part du Congrès ce mois-ci, (….) il y a une réelle possibilité qu’après une première campagne de vaccination, ces efforts ralentissent et s’arrêtent », a-t-il mis en garde. L’administration Trump a fait mardi soir une nouvelle proposition à 916 milliards de dollars », a annoncé en fin de journée le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Lire aussi:   Cameroun : Vaste soulèvement populaire annoncé le 20 par la diaspora si Paul Biya ne s’adresse pas à la nation

Dans les 100 premiers jours de son mandat, Joe Biden prévoit d’ordonner le port du masque dans les lieux sur lesquels il a autorité – les bâtiments fédéraux, les trains, avions et bus assurant les transports entre États américains. Il prévoit en outre l’injection de 100 millions de doses de vaccins et a promis « la campagne de vaccination la plus efficace de l’histoire américaine ». 

Plus de 10 000 décès par jour dans le monde

De son côté, le président sortant Donald Trump, lui aussi inquiet de la bataille logistique qui s’annonce autour de la vaccination, a signé mardi un décret affirmant la priorité à l’approvisionnement des États-Unis, une décision dans la droite ligne de son approche « America First ». 

Lire aussi:   Éthiopie : 12 morts dans un glissement de terrain au sud-ouest

Les États-Unis restent le pays le plus touché au monde par la pandémie avec plus de 286 000 décès. Au total, la pandémie a fait au moins 1 545 320 morts dans le monde et contaminé plus de 67 millions de personnes, selon un décompte de l’AFP à partir de bilans officiels.

Depuis le 24 novembre, plus de 10 000 décès sont enregistrés en moyenne chaque jour dans le monde. Plus de 20 millions de cas du nouveau coronavirus ont été officiellement recensés en Europe depuis l’arrivée du virus sur le continent début 2020.

Record de décès en Russie

En Allemagne, bon élève de l’Europe au printemps, qui a aujourd’hui toutes les peines à faire face à cette deuxième vague, la Saxe, en ex-Allemagne de l’Est, est désormais la région la plus touchée. 

Lire aussi:   Carnet noir: la famille Bill Gates en deuil

En Suisse, la situation sanitaire se dégrade fortement, a averti la présidente de la Condéfération Simonetta Sommaruga, annonçant un nouveau train de mesures sur lesquelles les cantons doivent se prononcer.

Mardi, le pape François a déjoué les foules et la propagation du coronavirus à Rome en se rendant au petit matin, afin « d’éviter les rassemblements », sur une place du centre-ville pour la fête de l’Immaculée conception.

En Russie, Saint-Pétersbourg, la deuxième ville du pays, a enregistré mardi un record de 86 décès quotidiens, les autorités prévenant que la cité était désormais à « un pas » d’un nouveau confinement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here