HomeInternational« J’ai découpé Lumumba en 34 morceaux », policier belge, auteur de...

« J’ai découpé Lumumba en 34 morceaux », policier belge, auteur de l’assassinat du leader panafricain

« J’ai découpé Lumumba en 34 morceaux », policier belge, auteur de l’assassinat du leader panafricain
« J’ai découpé Lumumba en 34 morceaux », policier belge, auteur de l’assassinat du leader panafricain

C’était le 15 mai 2000 qu’il a fait le témoignage de la scène macabre de l’assassinat le Patrice Lumumba. Gérard Soete est l’un des policiers belges qui avaient participé à ce crime crapuleux le 17 janvier 1961 au Congo belge devenu Zaïre puis aujourd’hui République démocratique du Congo.

Après plusieurs années de manipulation et de déni, ce policier est passé aux aveux le 15 mai 2000. «J’ai découpé Patrice Lumumba en 34 morceaux. J’ai découpé et dissous dans l’acide le corps de Lumumba. En pleine nuit africaine. Nous avons commencé par nous saouler pour avoir du courage. On a écarté les corps. Le plus dur fut de les découper en morceaux, à la tronçonneuse, avant d’y verser de l’acide. Il n’en restait presque plus rien, seules quelques dents. Et l’odeur ! Je me suis lavé trois fois et je me sentais toujours sale comme un barbare », avait-il révélé.

Lire aussi:   Abidjan: un présumé tueur en série recherché après l’assassinat de 10 personnes

C’était quarante ans après la disparition du leader panafricain. Le témoignage a été révélé hier 18 janvier sur son compte Twitter par Fenelon Massala, journaliste, grand reporter à Financial Link à l’occasion du 60ème anniversaire le 17 janvier de la mort de Lumumba.

Patrice Lumumba né le 2 juillet 1925 à Onalua, Congo belge, il est mort assassiné le 17 janvier 1961 près d’Élisabethville au Katanga. Il était le Premier ministre du Congo Belge. Il est, avec Joseph Kasa-Vubu, l’une des principales figures de l’indépendance du Congo belge.

Lire aussi:   Coronavirus : des contrôles à l’aéroport de Lagos

Il a été atrocement éliminé par la puissance coloniale parce qu’il voulait affranchir le Congo de la domination belge. Il voulait que le Congo revienne aux congolais, que les immenses richesses du pays profitent aux congolais et non à la Belgique.

Et pour faciliter le crime, la Belgique s’était appuyée sur un congolais, Mobutu Sessé Seko. Il devint Président en 1965 après le difficile règne de Kasa-Vubu dont Lumumba fut l’éphémère Premier Ministre(1960-1961). Un Premier ministre qui était plus charismatique par ses idées émancipatrices et son verbe prolixe et acerbe vis-à-vis de la Belgique. Mobutu rebaptisa le pays Zaïre qui devint République démocratique du Congo(RDC) après la chute de Mobutu le 17 mai 1997 suite à une rébellion conduite par Laurent Désiré Kabila, père de Joseph Kabila prédécesseur de Félix Tchisekedi actuel Président de la RDC. Mobutu est mort le 7 septembre 1997 en exil à Rabat soit près de 4 mois après son renversement.

Lire aussi:   Restitution de la dent de Patrice Lumumba : un tribunal belge rend son verdict