HomeInternationalIsraël attaque un navire iranien en mer Rouge et avise les États-Unis

Israël attaque un navire iranien en mer Rouge et avise les États-Unis

Israël attaque un navire iranien en mer Rouge et avise les États-Unis
Israël attaque un navire iranien en mer Rouge et avise les États-Unis

Une attaque a visé un navire civil iranien le 6 avril en mer Rouge, a annoncé ce mercredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de ce pays. En parallèle, Israël a notifié aux États-Unis une attaque en «représailles» commise dans la même zone, selon un responsable américain cité par le New York Times.

Les forces israéliennes auraient mené une frappe contre un navire iranien en mer Rouge en représailles aux précédentes frappes de l’Iran contre des navires israéliens, selon un rapport publié mardi par le New York Times. Le ministère iranien des Affaires étrangères a confirmé une attaque ayant visé, mardi 6 avril, l’un des navires du pays en mer Rouge.

Lire aussi:   Nancy Pelosi ressort sa petite robe noire "spéciale impeachment" contre Donald Trump

«L’explosion s’est produite mardi matin au large de Djibouti et a causé des légers endommagements sans avoir causé de victimes. Il s’agissait d’un navire civil qui y stationnait pour sécuriser la région contre les pirates», a précisé le porte-parole de la diplomatie, Saeed Khatibzadeh.

Actes de sabotage réciproques en mer Méditerranée

Un responsable américain a déclaré au journal New York Times qu’Israël avait notifié aux États-Unis que l’armée avait attaqué le navire mardi vers 7h30, heure locale. Il a précisé que l’Etat hébreu avait qualifié la frappe de “représailles” et que le navire avait été touché sous la ligne de flottaison.

Lire aussi:   Etats-Unis : deux morts et huit blessés dans une fusillade en Caroline du Sud

L’Iran avait déjà dénoncé mi-mars un acte de « sabotage » en mer Méditerranée sur un porte-conteneurs appartenant à une compagnie iranienne. Fin février, un cargo israélien transportant des véhicules a été touché par une explosion alors qu’il traversait le golfe d’Oman en direction de Singapour. L’explosion avait été causée par un missile tiré depuis un navire iranien, selon de hauts responsables.