HomeInternationalInvasion du Capitole : des têtes tombent

Invasion du Capitole : des têtes tombent

Invasion du Capitole : des têtes tombent
Invasion du Capitole : des têtes tombent

Deux policiers du Capitole des États-Unis ont été suspendus et un autre agent a été arrêté en raison de leurs actions lors de l’émeute au Capitole la semaine dernière, selon le représentant démocrate Tim Ryan.

L’un des policiers s’est pris en photo avec un émeutier alors que l’autre a mis un chapeau Make America Great Again au cours de l’assaut du 6 janvier. C’est le chef par intérim qui a déterminé qu’ils pouvaient être suspendus immédiatement, selon le représentant de l’Ohio.

Lire aussi:   Le chanteur Tiesco le Sultan arrêté par la police

Tim Ryan n’a pas révélé de détail sur l’identité de l’agent arrêté. On ne sait pas s’il s’agit d’un policier du Capitole ou d’un membre de la Garde nationale.

Des milliers d’insurgés pro-Trump ont pris d’assaut le Capitole en plein processus de certification des votes du Collège électoral devant officialiser la victoire de Joe Biden à la présidentielle de novembre dernier. Cinq personnes sont mortes, dont un policier du Capitole.

Lire aussi:   Togo : ouverture officielle de la campagne des activités du lac Nangbéto

La Garde nationale critiquée pour son retard

Des agents du FBI vont aussi examiner si des agents de police, actuels ou anciens, ont été impliqués de près ou de loin dans l’assaut. Le représentant Tim Ryan explique que le Capitole ne veut pas d’un policier qui n’a pas fait son travail lors de l’inauguration du président élu, Joe Biden, le 20 janvier.

Le Pentagone a autorisé le déploiement de 15 000 soldats de la Garde nationale pour la cérémonie afin d’éviter de nouvelles violences. Il a d’ailleurs été critiqué pour avoir tardé à déployer la Garde nationale lors de l’attaque.

Lire aussi:   Guinée : De violents affrontements éclatent à Conakry, la police fait usage de balles réelles (photo)

La police fédérale américaine a annoncé que des groupes armés prévoient manifester à Washington et dans les capitales des 50 États des États-Unis avant l’investiture de M. Biden, selon des médias américains.

Il est à noter que 94 personnes avaient été arrêtées relativement à l’assaut du Capitole.