Home International Incendies en Algérie: plus de 65 morts dont des militaires

Incendies en Algérie: plus de 65 morts dont des militaires

Incendies en Algérie: plus de 65 morts dont des militaires
Incendies en Algérie: plus de 65 morts dont des militaires

Des pompiers, soutenus par des militaires, et des volontaires luttent, mercredi 11 août, pour tenter d’arrêter les multiples incendies, qui ont fait au moins soixante-cinq morts, parmi lesquels vingt-huit soldats, dans le nord de l’Algérie. Le porte-parole de la protection civile, Nassim Barnaoui, a évoqué soixante-neuf foyers d’incendies encore actifs, dans dix-sept wilayas (préfecture).

Les plus importants se trouvent dans la wilaya (préfecture) de Tizi-Ouzou, qui a également connu le plus de pertes humaines.Les villes de Bouira, Sétif, Khenchela, Guelma, Béjaïa, Bordj Bou Arreridj, Boumerdès, Tiaret, Médéa, Tébessa, Blida et Skikda sont touchées, a signalé la direction générale de la protection civile sur Twitter.

 

 

Cette course folle des flammes, pour laquelle les autorités ont évoqué des pistes « criminelles », touche plusieurs wilayas de Kabylie. La radio publique algérienne a annoncé, mardi, l’arrestation de trois « pyromanes » à Médéa. Un quatrième a été arrêté à Annaba, selon l’agence officielle Algérie Presse Service (APS).

 

Des images impressionnantes des incendies circulent sur les réseaux sociaux, avec des troncs calcinés, du bétail agonisant, asphyxié, et des villages encerclés par la fumée tandis que les collines alentours rougeoient.

Le pire drame est survenu mardi en fin de journée quand vingt-huit militaires ont péri alors qu’ils procédaient à l’évacuation de villageois menacés par les flammes, dans les montagnes de Bejaïa et Tizi-Ouzou.

Le ministère de la défense nationale a précisé que de nombreux militaires souffraient de brûlures à différents degrés. Leur intervention a « permis de sauver des flammes cent dix citoyens : hommes, femmes et enfants » dans les montagnes de Béjaïa et Tizi-Ouzou, ajoute le ministère dans un communiqué.

 

La location d’avions bombardiers d’eau évoquée

Des appels à la solidarité circulent sur les réseaux sociaux, notamment pour collecter de la nourriture, des médicaments et aider à l’acheminement de l’eau, afin de lutter contre les incendies. Des internautes demandent également de l’aide pour fournir des bandages, du tulle gras ou encore de la crème pour les brûlures à des hôpitaux ou centres de crise à court de matériel. Plusieurs camions transportant du matériel offert par des citoyens et des commerçants sont partis de la capitale, a constaté un correspondant de l’Agence France-Presse (AFP).

Lire aussi:   Joe Biden et Jill Biden révèlent leur secret pour maintenir leur relation en vie après 43 ans de mariage

 

D’autres appels exhortent les autorités à solliciter une assistance internationale afin de venir à bout de ces incendies. « Seule la voie aérienne usant de matériels lourds, tels que les Canadair, entre autres, est en mesure de circonscrire les feux et les incendies », plaident dans un communiqué reçu par l’AFP un groupe de « militants démocrates en Algérie et à l’étranger ».

 

Série d’incendies en Méditerranée

L’Algérie connaît un été caniculaire marqué par la raréfaction de l’eau dans le pays. Les services météorologiques prévoient des températures allant jusqu’à 47 degrés Celsius. Chaque année, le pays est touché par des feux de forêt. En 2020, près de 44 000 hectares de taillis sont partis en fumée. Les autorités avaient annoncé avoir arrêté plusieurs auteurs d’incendies criminels.

Lire aussi:   « Ma copine préfère les lieux publics pour faire l’amour, alors que moi, j’ai peur!« 

Ce phénomène s’amplifie alors que les incendies se multiplient à travers le globe. Ils sont associés à divers phénomènes anticipés par les scientifiques en raison du réchauffement de la planète. L’augmentation de la température, la multiplication des canicules et la baisse des précipitations par endroits est une combinaison idéale pour le développement des feux.

La chaleur extrême devrait se poursuivre jusqu’en fin de semaine au Maghreb, jusqu’au 15 août selon les services météorologiques algériens, avec des températures atteignant 46 degrés.

En Tunisie voisine, la capitale a battu son record absolu avec 49 degrés, mardi. Une quinzaine de départs de feu ont été enregistrés dans le nord et le nord-ouest, sans faire de victimes, selon Moez Triaa, porte-parole de la protection civile.

Sur la rive nord de la Méditerranée, la Grèce et la Turquie ont été les plus touchées ces deux dernières semaines, avec une série d’incendies violents qui ont fait huit morts sur les côtes turques et trois morts en Grèce.

Le Monde

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here