Home International HAUSSE DES CONTAMINATIONS ET DES HOSPITALISATIONS: EN ILE-DE-FRANCE, LE COVID-19 GAGNE DU...

HAUSSE DES CONTAMINATIONS ET DES HOSPITALISATIONS: EN ILE-DE-FRANCE, LE COVID-19 GAGNE DU TERRAIN

HAUSSE DES CONTAMINATIONS ET DES HOSPITALISATIONS: EN ILE-DE-FRANCE, LE COVID-19 GAGNE DU TERRAIN
HAUSSE DES CONTAMINATIONS ET DES HOSPITALISATIONS: EN ILE-DE-FRANCE, LE COVID-19 GAGNE DU TERRAIN

Avec 500 cas découverts chaque jour, les indicateurs liés à la circulation du coronavirus ne sont pas bons à Paris et dans sa région. Un signal d’alerte, selon les spécialistes.

En Ile-de-France, le Covid-19 ne prend pas de vacances. Depuis plusieurs semaines, les indicateurs témoignent en effet d’une dégradation de la situation sanitaire et d’une circulation plus active du coronavirus, notamment à Paris et dans sa petite couronne.

En deux semaines, le nombre de contaminations confirmées au Covid-19 a ainsi augmenté de 140%. Par ailleurs, 500 nouveaux cas sont découverts chaque jours dans la région, contre « seulement » 200 au mois de mai, selon les chiffres de l’ARS Ile-de-France. Sur un millier de patients testés, 24 sont déclarés positifs. Ils ne sont que 16 en moyenne en France.

« Cela doit nous alerter, a déclaré ce lundi matin sur RMC Nicolas Péju, directeur général adjoint de l’Agence régionale de Santé d’Ile-de-France. C’est un signal d’alerte qui nous oblige à être très vigilants et à renforcer notre mobilisation. »

Malgré une dégradation des indicateurs liés à l’évolution du Covid-19 dans notre région, « la tension sur le système de santé n’est pas encore significative », tempère Nicolas Péju.

Cependant, « depuis des semaines et des mois, le nombre de personnes hospitalisées pour Covid ne cessait de diminuer », explique le directeur général adjoint de l’ARS Ile-de-France. « Depuis quelques jours, ce nombre ne diminue plus et même, il commence à réaugmenter. Là aussi, c’est un signal d’alerte important.”

En Ile-de-France, « il y a environ 60 personnes admises en réamination pour une forme de Covid grave », ajoutait dimanche à BFMTV Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation de l’Hôpital Lariboisière.

Lire aussi:   Coronavirus : le bilan Afrique ce mercredi 29 avril 2020, voici les 10 pays les plus touchés

Si la tendance n’est certes pas bonne, « il est encore temps d’enrayer cette spirale de rebond épidémique”, assure Nicolas Péju, qui encourage tous les Parisiens et Franciliens à respecter scrupuleusement les gestes barrières et le port du masque.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here