Home International Guinée: Alpha Condé répond à ceux qui souhaitent sa mort

Guinée: Alpha Condé répond à ceux qui souhaitent sa mort

Guinée: Alpha Condé répond à ceux qui souhaitent sa mort
Guinée: Alpha Condé répond à ceux qui souhaitent sa mort

Le président guinéen, Alpha Condé, a animé un meeting lundi 12 octobre 2020 pour le compte de la présidentielle du 18 octobre prochain. A l’occasion, il a envoyé un messages à ses détracteurs de l’opposition.

Avant hier lundi 12 octobre, le président Alpha Condé était en pleine campagne dans la ville forestière de Kissidougou dans le sud du pays pour l’élection présidentielle du 18 Octobre 2020. Par cette occasion, le chef de l’Etat s’est prononcé sur ce qui s’est passé à Toukounou tout en invitant ses militants au calme. « Ce qui a été fait à Toukounou est regrettable », a-t-il dit.

Le président Alpha Condé a aussi dénoncé les violences survenues dans la région de Kankan. Dans cette région, le cortège de son principal challenger, Cellou Dalein Diallo, a été bloqué la veille. « J’ai dit aux militants de Kankan que je ne suis pas d’accord. (…) J’ai dit à mes militants je ne veux pas de violence, je ne veux pas que vous lanciez des pierres, et j’ai dit aux responsables qu’ils auraient dus empêcher les gens de Toukounou de barrer la route. », a déclaré le président sortant.

Lire aussi:   CPI : les signes de la libération totale de Gbagbo et Blé Goudé, le 27 mai

Toujours lors de ce meeting, le président guinéen n’a pas manqué de chambrer l’opposition. Revenant sur les événements qui ont conduit au retour du cortège de l’opposant Cellou Dalein Diallo, qui devait tenir un meeting à Kankan, Alpha Condé a indiqué appeler ses militants à la retenue.

Par la suite, il est revenu sur les rumeurs selon lesquelles, il serait malade. « Ils sont venus vous dire le président est malade », a-t-il dit en tirant la langue. « Ceux qui veulent m’envoyer au cimetière, ils iront avant moi ! », a-t-il laissé entendre. Tout en promettant que la Guinée sera bientôt la deuxième puissance après le Nigeria.

Lire aussi:   Faya Millimono : ‘’Alpha Condé était le champion de l’alternance lorsqu’il était dans l’opposition’’

Le candidat de l’UFDG déplore la bonne gouvernance

En ce qui le concerne, le candidat de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a expliqué qu’il aimerait que la communauté internationale condamne davantage les régressions démocratiques en Guinée Conakry. Principalement, il a mis l’accent sur l’exclusion des organisations internationales de l’organisation et du suivi du scrutin.

« Aujourd’hui ce qui se passe en Guinée est contraire à tout ce qui est prévu dans la bonne gouvernance. La communauté internationale ne dit rien, ne fait rien. Je pense qu’il y a un effort à faire de la part de nos partenaires occidentaux. Il y a toujours des communiqués, de Paris, Washington, Bruxelles mais ils restent timides »déplore-t-il

Lire aussi:   Zimbabwe: la situation se complique, Mugabe refuse finalement de démissionner

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here