Home International France : un train tue 3 migrants couchés sur des voies ferrées

France : un train tue 3 migrants couchés sur des voies ferrées

France : un train tue 3 migrants couchés sur des voies ferrées
France : un train tue 3 migrants couchés sur des voies ferrées

Trois migrants ont été tués et un grièvement blessé après qu’un train les a heurtés sur la voie ferrée située entre Saint-Jean-de-Luz et Ciboure dans le sud-ouest de la France, mardi 12 octobre.

Quatre personnes ont été percutées par le TER866460 peu avant 6h du matin, à quelques 500m de la gare. Le convoi avait quitté la gare d’Hendaye en direction de Bordeaux à l’aube. Peu de temps après, plusieurs médias dont France bleu ont dressé un premier bilan faisant état de trois morts et d’une quatrième personne grièvement blessée, dans un état d’urgence absolue.

Lire aussi:   USA/Loto : Un gérant de boutique détient le secret qui lui permet de gagner 6 fois le jackpot

Un maire et des policiers locaux ont déclaré que les migrants gisaient sur les rails lorsqu’ils ont été touchés dans une ville côtière près de Biarritz mardi matin 12 octobre. Une enquête policière est en cours, mais les informations indiquent que les circonstances de l’incident ne sont toujours pas claires.  Le maire de Ciboure a déclaré que la région était bien connue comme une route de transit pour les migrants entrant en France.

Lire aussi:   Les enfants des rues d’Angola, entre rêve et calvaire

Le maire Eneko Aldana-Douat a déclaré à BFM TV que les migrants «dormaient ou étaient allongés » sur les voies et n’avaient pas entendu le train arriver.

Citant une source policière, le journal parisien a indiqué qu’ils étaient tous de nationalité algérienne.

Celui qui a survécu a subi une fracture de la jambe et a été transporté à l’hôpital, ont indiqué les procureurs locaux à l’agence de presse AFP.

Une affirmation pas confirmée par le procureur lors d’une conférence de presse mardi après-midi. « A cette heure, une seule personne décédée est identifiée de manière certaine. Cette personne était déjà connue en Espagne et avait fait l’objet d’un dossier d’expulsion. Pour les autres victimes décédées, il n’y a à cette heure absolument aucune certitude » affirme le procureur même s’il ajoute que « manifestement, l’ensemble des victimes serait de nationalité algérienne et trois d’entre elles auraient fait l’objet d’une procédure au titre de l’irrégularité de leur séjour sur le territoire espagnol. »

Source: afrikmag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here