HomeInternationalFrance: Emmanuel Macron sort une nouvelle phrase surprenante lors d’un entretien !

France: Emmanuel Macron sort une nouvelle phrase surprenante lors d’un entretien !

France: Emmanuel Macron sort une nouvelle phrase surprenante lors d'un entretien !
France: Emmanuel Macron sort une nouvelle phrase surprenante lors d'un entretien !

Dans une interview pour la revue européenne, « le Grand Continent », Emmanuel Macron, le président de la République, a encore sorti une phrase détonante, dont il semble avoir le secret. Une compréhension de la contestation des Gilets Jaunes

Mardi 17 novembre, Emmanuel Macron recevait pour un entretien, trois journalistes de la revue européenne « Le Grand Continent ». Les journalistes lui ont, en autre, poser la question de savoir s’il était écologiste. « Je le suis devenu » , a répondu Emmanuel Macron. Deux ans, jour pour jour, depuis la création du mouvement des Gilets Jaunes, le chef de l’État dit avoir compris l’origine de la contestation, qui partait d’une nouvelle taxe sur l’essence. « Je prends une famille française qui a fait tout ce qu’on lui a demandé depuis 30 ans. (…) On lui a dit : ‘le modèle de la réussite, c’est d’avoir chacun sa bagnole, d’acheter deux voitures’. Cette famille-là, vous lui dites aujourd’hui : ‘vous êtes des gros pollueurs de la mort ».

Cette phrase choc, étonnante prononcé par le président de la République, exprime le sentiment d’injustice ressenti à son paroxysme en 2018. Emmanuel Macron reconnaît dans cette interview avoir fauté à propos de cette taxe. « J’ai compris qu’on avait fait une erreur ».

Une nouvelle phrase à nouveau critiquée

Si cette reconnaissance d’une erreur politique doit faire plaisir aux Gilets Jaunes, quelque chose chagrine le député européen EELV, Yannick Jadot. Invité sur le plateau de C à vousmardi 17 novembre, l’écologiste réagit à cette séquence de l’interview. « Je pense que la parole présidentielle, elle doit toujours être à un niveau de qualité. C’est comme « le pognon de dingue » sur les allocations sociales… » .

Lire aussi:   3e mandat en Afrique de l’Ouest : Le déclic de Macky dépend de Condé et Ouattara

S’il critique la forme donc, Yannick Jadot n’en critique pas le fond. Il est même d’accord avec Emmanuel Macron. « Notre responsabilité collective, et particulièrement la sienne, puisqu’il est président de la République, c’est d’aider les Françaises et les Français à sortir des pièges dans lesquelles ils ont été mis ». Le député européen écologiste émet cependant un doute sur la pensée écologiste d’Emmanuel Macron : « pas bien sûr qu’il ait engagé cette transition ».