Home International États-Unis: Joe Biden réagit au rappel de l’ambassadeur français

États-Unis: Joe Biden réagit au rappel de l’ambassadeur français

États-Unis: Joe Biden réagit au rappel de l'ambassadeur français
États-Unis: Joe Biden réagit au rappel de l'ambassadeur français

Le plus ancien allié des États-Unis, la France, a fait un pas extraordinaire vendredi 17 septembre, rappelant son ambassadeur aux États-Unis et en Australie.

La relation entre les États-Unis et la France qui a commencé au XVIIIe siècle inquiète depuis quelques semaines. En effet, la France est entrée dans une crise diplomatique sans précédent après avoir rappelé vendredi ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie pour consultations après l’annulation par Canberra du contrat de fourniture de sous-marins français au profit d’un partenariat stratégique avec Washington et Londres.

Pour la première fois dans l'histoire, la France rappelle son ambassadeur aux États-Unis...La Maison blanche réagit

C’est la première fois que la France rappelle son ambassadeur aux Etats-Unis, selon le ministère français des Affaires étrangères. Paris a également rappelé son diplomate en Australie.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a dans un communiqué soutenu que la décision de la France, à la demande du président Emmanuel Macron, « est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces » faites par l’Australie et les États-Unis.

Pour la première fois dans l'histoire, la France rappelle son ambassadeur aux États-Unis...La Maison blanche réagit

Il a déclaré que la décision de l’Australie d’abandonner un gros achat de sous-marins conventionnels français en faveur de sous-marins nucléaires construits avec la technologie américaine était « un comportement inacceptable entre alliés et partenaires ».

« L’abandon du projet de sous-marins de classe océanique qui liait l’Australie à la France depuis 2016, et l’annonce d’un nouveau partenariat avec les Etats-Unis visant à lancer des études sur une possible future coopération sur des sous-marins à propulsion nucléaire, constituent des comportements inacceptables entre alliés et partenaires, dont les conséquences touchent à la conception même que nous nous faisons de nos alliances, de nos partenariats et de l’importance de l’Indopacifique pour l’Europe », a expliqué Jean-Yves Le Drian.

Lire aussi:   Emeutes à Kondengui: 04 morts à ‘Kossovo’ [BILAN]

L’ambassadeur Philippe Etienne a tweeté que les annonces « affectent directement la vision que nous avons de nos alliances, de nos partenariats et de l’importance de l’Indo-Pacifique pour l’Europe ».

Le communiqué de Jean-Yves Le Drian ne mentionne pas le Royaume-Uni mais une source diplomatique française précise que la France considère que Londres a accompagné cette opération de « manière opportuniste ».

En réponse à cette décision, l’administration Biden a déclaré qu’elle était en contact étroit avec des responsables français au sujet de la décision de rappeler Etienne à Paris, a déclaré la porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Emily Horne.

« Nous comprenons leur position et continuerons de nous engager dans les prochains jours pour résoudre nos différends, comme nous l’avons fait à d’autres moments au cours de notre longue alliance », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Lire aussi:   Niger : À 44 jours des élections, les deux principaux candidats font face à la justice

« La France est notre plus ancien allié et l’un de nos partenaires les plus solides, et nous partageons une longue histoire de valeurs démocratiques partagées et un engagement à travailler ensemble pour relever les défis mondiaux. »

Le porte-parole du département d’État, Ned Price, a également souligné la valeur que les États-Unis accordent à leurs relations avec la France et a exprimé l’espoir que les pourparlers entre les deux parties se poursuivront dans les prochains jours, y compris à l’Assemblée générale des Nations Unies la semaine prochaine.

Mais dans un autre développement, Macron, ne fera pas de discours à la réunion annuelle des dirigeants mondiaux. Le Drian livrera à sa place l’adresse française.

C’est la première fois que cela se produit depuis l’arrivée au pouvoir de Macron en 2017.

Le gouvernement australien a déclaré qu’il regrettait la décision de la France de rappeler son ambassadeur dans ce pays.

« L’Australie comprend la profonde déception de la France face à notre décision, qui a été prise conformément à nos intérêts de sécurité nationale clairs et communiqués », a déclaré le bureau de la ministre des Affaires étrangères Marise Payne dans un communiqué.

Il a ajouté que l’Australie appréciait sa relation avec la France et attendait avec impatience de futurs engagements ensemble.

Lire aussi:   Nigéria : Procès historique contre des personnes accusées d’homosexualité

La décision de Macron de rappeler ses ambassadeurs aux États-Unis est un revirement choquant étant donné qu’il a salué la présidence de Joe Biden après avoir eu une relation amère avec l’ancien président Donald Trump.

Le rappel est sa décision de politique étrangère la plus audacieuse à ce jour au cours de sa présidence de quatre ans

Plus tôt vendredi, un haut diplomate français, qui s’est exprimé de manière anonyme, a déclaré que Macron avait reçu mercredi matin une lettre du Premier ministre australien Scott Morrison annonçant la décision d’annuler l’accord sur les sous-marins.

Les responsables français ont alors décidé de contacter l’administration américaine « pour lui demander ce qui se passait », a-t-il déclaré. Il a ajouté que les discussions avec Washington avaient eu lieu deux à trois heures seulement avant que Biden n’annonce l’accord avec l’Australie.

Le Drian a exprimé sa « totale incompréhension » face à cette décision et a critiqué à la fois l’Australie et les États-Unis

« C’était vraiment un coup de poignard dans le dos. Nous avons construit une relation de confiance avec l’Australie, et cette confiance a été trahie », a-t-il déclaré. « Cela ne se fait pas entre alliés.

 

Afrikmag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here