HomeInternationalEtats-Unis: Joe Biden réagit à la fusillade d’Indianapolis

Etats-Unis: Joe Biden réagit à la fusillade d’Indianapolis

Etats-Unis: Joe Biden réagit à la fusillade d'Indianapolis
Etats-Unis: Joe Biden réagit à la fusillade d'Indianapolis

Joe Biden ordonne la mise en berne des drapeaux à la Maison Blanche après la tuerie d’Indianapolis qui fait 8 morts et 7 blessés dans la nuit de jeudi à vendredi 16 avril. Le tueur se serait suicidé après avoir ouvert le feu dans un entrepôt de la société FedEX. Ses motivations sont encore inconnues mais depuis le début de l’année les tueries de masse se multiplient aux États-Unis. Une fois de plus, le débat sur les armes à feu est relancé.

Avec des mots très forts du président Biden ce vendredi : « La violence par arme à feu entache notre identité, elle transperce l’âme de notre nation ». « Nous pouvons et nous devons faire plus pour sauver des vies », dit aussi le 46e président des États-Unis .Depuis la Maison Blanche, le président américain parle d’une « épidémie ». « Tous les jours ! Tous les jours on a une tuerie de masse aux Etats-Unis si l’on compte les morts dans nos villes et dans nos campagnes. C’est une honte nationale et ça doit s’arrêter ! »

Lire aussi:   Paix en Libye : la réunion ministérielle régionale a débuté ce jeudi à Alger

Le président américain est en colère mais impuissant. Joe Biden appelle le Congrès à légiférer pour plus de contrôle des armes mais convaincre le camp républicain de restreindre ce totem absolu pour les conservateur semble hors de sa portée, même quand il s’agit d’armes de guerre automatiques comme le très populaire AR 15, accessible à un jeune de 19 ans comme le tueur d’Indianapolis. C’est avec ce fusil d’assaut que Brandon Scott Hole a tué 8 employés de l’entrepôt FedEx ou lui-même avait travaillé avant de se suicider.

Lire aussi:   Voici pourquoi les États-Unis ont plus besoin des immigrants africains

Cette nouvelle tuerie se produit seulement une semaine après l’annonce de ses décrets visant à restreindre l’accès aux armes à feu. Depuis son arrivée au pouvoir en janvier, les tueries de masse se succèdent à un rythme hallucinant, 147e depuis le début de l’année. Après l’attaque des spas en Géorgie ou encore celle d’un supermarché dans le Colorado, cette tuerie d’Indianapolis est le 6e tuerie de masse depuis janvier aux États-Unis et ce alors que 2020 était déjà l’année la plus meurtrière depuis 20 ans avec plus de 20 000 morts. Un décompte de l’organisation Gun Violence Archive qu’il faut doubler s’il on ajoute celui des suicides par armes à feu.

Lire aussi:   USA : Joe Biden critique sévèrement Donald Trump