HomeInternationalDroits de l’homme: ça chauffe entre Biden et Poutine

Droits de l’homme: ça chauffe entre Biden et Poutine

Droits de l’homme: ça chauffe entre Biden et Poutine
Droits de l’homme: ça chauffe entre Biden et Poutine

Le dimanche 23 mai 2021, le journaliste et opposant biélorusse Roman Protassevitch se faisait arrêter à Minsk, après le détournement de son vol à destination de Vilnius (capitale de la Lituanie). Les occidentaux, notamment les Etats-Unis ont condamné l’acte posé selon eux par le régime d’Alexandre Loukachenko (président bélarus).

Celui qui est considéré comme le dernier dictateur d’Europe a rencontré vendredi et samedi dernier le président russe Vladimir Poutine dans la ville balnéaire de Sotchi. Les deux chefs d’Etat ont notamment discuté du détournement de l’avion qui transportait le journaliste Roman Protassevitch.

Lire aussi:   Les troubles psychologiques de Donald Trump

« Loukachenko a fourni à son homologue des informations détaillées sur ce qui s’est passé à bord de l’avion de Ryanair » a déclaré le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov. M Peskov a par ailleurs accusé les Occidentaux de tirer des « conclusions hâtives » de ce qui s’est passé. Pour lui, la Russie est plutôt favorable à «une enquête approfondie sur ces événements ». En tout cas, les Etats-Unis ne comptent pas rester sans agir.

Pour ne pas “déclencher un cycle d’escalade et de conflit”

Le président américain a fait savoir qu’il parlerait à son homologue russe lors du sommet entre les deux pays, le 16 juin prochain à Genève en Suisse. « Je vais rencontrer le président Poutine dans deux semaines à Genève et je dirai clairement que nous ne resterons pas les bras croisés pendant qu’ils violent (les droits humainsPour nous, le fait que tous les hommes et femmes naissent égaux est une évidence”.» a déclaré le démocrate dans un discours prononcé à la veille de Memorial Day (jour de congé aux Etats-Unis fixé au dernier lundi du mois de mai. Il est férié pour rendre hommage aux soldats américains morts au combat).

Lire aussi:   « Nous savions tous que l’administration Biden allait être mauvaise »: Donald Trump tacle le président américain

Moscou est en effet un soutien du président Biélorusse Alexandre Loukachenko. Si Joe Biden compte exprimer sa fermeté vis-à-vis de la Russie, il veut tout de même maintenir le dialogue avec le pays eurasiatique. Le démocrate ne souhaite pas « déclencher un cycle d’escalade et de conflit ». “L’Amérique est unique. C’est une idée“, a-t-il insisté, “pour nous, le fait que tous les hommes et femmes naissent égaux est une évidence“.

Lire aussi:   Boko Haram: la faction Barnaoui étend discrètement son emprise sur les rives du lac Tchad