HomeInternationalDonald Trump: Twitter et Facebook suspendent ses comptes

Donald Trump: Twitter et Facebook suspendent ses comptes

Donald Trump: Twitter et Facebook suspendent ses comptes
Donald Trump: Twitter et Facebook suspendent ses comptes

Twitter et Facebook ont suspendu le compte de Donald Trump après l’assaut du Capitole par certains de ses partisans, le 6 janvier 2021.

Twitter et Facebook ont tous deux retiré des postes sur le compte du président américain Donald Trump mercredi et ont suspendu son compte suite à la publication de contenu sur l’élection après que des manifestants se réclamant de ses partisans ont pris d’assaut le Capitole des Etats-Unis.

Twitter a justifié ce retrait en raison des « violations graves et répétées de la politique d’intégrité civique » par Trump et « à la suite de la situation violente sans précédent et continue à Washington, D.C. ».

Lire aussi:   KKB sur Facebook : "Maintenant que je suis ministre, qui veut pas être le KKB de sa famille ?"

Dans une vidéo supprimée par la plateforme, Donald Trump déclarait à ses partisans qui ont violemment pris d’assaut le Capitole mercredi qu’il les « aimait » et les a qualifiés de « très spéciaux ».

Son compte sera bloqué pendant 12 heures après la suppression de trois tweets. « Si les tweets ne sont pas retirés, le compte restera bloqué », a annoncé la société.

Twitter a également averti que les futures violations de son règlement, y compris ses politiques relative à l’intégrité civique ou aux menaces violentes, entraîneront la suspension permanente du compte du président.

Lire aussi:   États-Unis – «C’est un replay de 2016: Trump tient bon!»

Facebook a également retiré de la page de Donald Trump ainsi que d’Instagram la récente vidéo dans laquelle le président encourageait les manifestations ainsi que son post ultérieur sur les résultats électoraux.

Cette mesure a été prise alors que Facebook traquait pour les supprimer les éloges et le soutien à la prise d’assaut du Capitole américain, selon Guy Rosen, vice-président de l’intégrité de Facebook, et Monika Bickert, vice-présidente de la gestion des politiques mondiales de l’entreprise.

Lire aussi:   La CPI pleure après les menaces de Trump de couper des financements

Le réseau social a également supprimé les messages appelant à apporter des armes dans divers endroits à travers les Etats-Unis, y compris sur les sites de manifestation.

L’entreprise a déclaré qu’elle mettait à jour l’étiquetage sur ses plateformes des messages qui tentent de délégitimer les résultats des élections.