HomeInternationalDon Giovanni, un slameur pro-Gbagbo tribaliste qui appelle au meurtre dans le...

Don Giovanni, un slameur pro-Gbagbo tribaliste qui appelle au meurtre dans le Lôh Djiboua ?

Don Giovanni, un slameur pro-Gbagbo tribaliste qui appelle au meurtre dans le Lôh Djiboua ?
Don Giovanni, un slameur pro-Gbagbo tribaliste qui appelle au meurtre dans le Lôh Djiboua ?

Slameur tribaliste, celui qui se fait appeler Don Giovanni s’est encore illustré de la plus mauvaise des manière. Il a appelé au meurtre. Afriksoir.net condamne les propos de cet activiste mais tient à les porter au public pour besoin d’information.

« J’aimerais dire à tous ceux qui suivent cette vidéo maintenant et ceux qui vont suivre après. Qui sont du Lôh Djiboua, du Gôh. Appelez vos parents, dites-leur d’aiguiser leurs machettes, qu’ils prennent leurs fusils de chasse, qu’ils allument n’importe quel singe qui ressemble à Dioula là-bas. Que tous les Dioula quittent dans les campements, dans les villages. Que tous les divolais s’organisent et qu’ils fassent zéro pour cent de Dioulas dans toute la région de Divo (…) », déclare Don Giovanni dans une vidéo.

Lire aussi:   Zimbabwe: une femme poignarde un garçon de 13 ans pour avoir battu son fils

Des propos durs que nous condamnons énergiquement une fois de plus. De fait, ce dernier s’appellerait Tayoro et serait Dida, ethnie vivant dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire. Don Giovani vit en ce moment aux Etats-Unis d’Amérique et se faisant passer pour un pro Gbagbo. Ces sorties tribalistes et haineuses ne passent pas inaperçues. « La communauté ivoirienne entière se mobilise actuellement pour mettre le FBI à ses trousses », aux dires d’un internaute.

Don Giovanni, un slameur pro-Gbagbo tribaliste qui appelle au meurtre dans le Lôh Djiboua

L’on pourrait mettre Don Giovanni et l’artiste ivoirien, IB Sewala dans le même moule. Ibrahima Ouattara de son vrai nom est un cyber activiste RHDP. Il avait pour sa part dit dans une vidéo : « Je dis à mes frères nordistes : Achetez tous des fusils pour garder. Oui achetez des choses pour garder chez vous parce que ceux-là, ils ne sont pas prêts de nous aimer. Ils ne vont jamais nous aimer. Montrez leur aussi qu’on peut marcher dans la même direction avec eux aussi ».

Lire aussi:   Emmanuel Macron : "Peut-être que je ne pourrai pas être candidat" à la présidentielle de 2022

Des propos tout aussi graves que ceux prononcés par Don Giovanni. Notons que les deux hommes risquent des peines de 20 ans de prison pour incitation à la haine et au meurtre. Cependant, ceux-ci semblent ne pas être inquiétés par leurs agissements. Le mutisme des autorités judiciaires est fort assourdissant.

Soulignons également que dernièrement, un gbaka de couleur verte avec des individus armés d’armes blanches à l’intérieur poursuivant des manifestants à fait le tour des réseaux sociaux. Là encore, les autorités judiciaires n’ont daigné ouvrir des enquêtes pour situer les responsabilités. Si nous voulons bâtir une Nation forte et unie, il est impératif de mettre un terme à ces actes qui restent impunis. Car l’impunité favorise la rancœur.

Lire aussi:   Messanga Nyamnding : « Paul Biya ne nous a pas suffisamment punis »

Source: afriksoir