HomeInternationalCovid-19: les morts brûlés dans les rues en Inde

Covid-19: les morts brûlés dans les rues en Inde

Covid-19: les morts brûlés dans les rues en Inde
Covid-19: les morts brûlés dans les rues en Inde

L’heure est grave en Inde, Les morts du (COVID) sont brûlés dans les rues. La pandémie virale lié au COVID-19 qui frappe le monde entier depuis plus de 1 an et qui continue d’endeuiller plusieurs familles, ne cesse de gagner du terrain dans certaines régions du monde. C’est le cas la république démocratique de l’Inde.

Le pays connait sa période de pique en ce moment. Le virus gagne du terrain. L’Inde est confronté à une catastrophe sanitaire. Les hôpitaux débordés de malades, le plateau technique insuffisant, manque de lit pour hospitalisation de patients, personnelle soignant insuffisant. L’Etat indou subit la plus grande perte en vie humaine de son histoire. La situation devenue intenable, il n’y a plus de places dans les pompes funèbres. Alors les corps sont exposés dans les rues.

Lire aussi:   Fête de la Saint Valentin : Le Ministre Aka Aouele prévient les amoureux.

La situation dans la place est très dure. La variante double mutante frappe dur et tue en peu de temps. Record mondial contamination 893 000 nouveaux cas. Les morts sont nombreux et les hôpitaux sont déjà pleins d’explosions. 1 lits pour 2 personnes à l’hôpital.

Les malades mettent de l’oxygène sur la route ou dans la voiture. Les morts sont aussi brûlés dans les rues. L’oxygène et les médicaments pour les traitements malades sont en rupture de Stocks.

Lire aussi:   Centrafrique : de nouvelles recrues dans la police

L’organisation mondiale de la santé (L’OMS) doit décrété un plan d’urgence sanitaire dans ce pays voir dans cette région, pour mettre fin à la propagation de la maladie à coronna virus qui sévit de façon meurtrière dans la plus grande démocratie mondiale avant qu’il ne soit trop tard. Il faut rappeler que les indous ont négligé à 70% cette pandémie. Aujourd’hui avec les nombreuses pertes en vies humaines, la psychose règne dans les esprits des indous.

Tandis que, dans l’Hexagone, les élèves des écoles maternelles et primaires font leurs rentrée ce lundi 26 avril avec un nouveau protocole strict, à l’autre bout de la planète, l’Inde continue d’être assaillie par la vague épidémique. Plusieurs pays, dont la France, ont promis à New Delhi une aide en matériel et vaccins. 

Lire aussi:   L'acteur Mike Danon testé positif au covid : Ce qu'il craint

Selon l’agence française de presse ( l’AFP) l’Inde a recensé dimanche près de 350.000 nouvelles contaminations au coronavirus sur 24 heures, un record mondial. Face à ce tsunami, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et d’autres pays ont annoncé dimanche qu’ils allaient envoyer de l’aide à l’Inde notamment en oxygène, en respirateurs et en composants pour la production de vaccins. De leur côté, les autorités locales ont décidé de prolonger d’une semaine le confinement dans la capitale New Delhi.