Home International Coups d’Etat: Macky Sall parle du cas Alpha Condé

Coups d’Etat: Macky Sall parle du cas Alpha Condé

Coups d'Etat: Macky Sall parle du cas Alpha Condé
Coups d'Etat: Macky Sall parle du cas Alpha Condé

Le 05 septembre 2021, le régime Condé a été renversé par des militaires dirigés par le Colonel Mamadi Doumbouya. Depuis ce jour là, la position du président sénégalais, Macky Sall, est restée la même: « Il faut libérer le président guinéen ».

Dans une interview accordée à RFI, le président sénégalais Macky Sall qui rejette les coups d’Etat demande aux nouvelles autorités de la Guinée de libérer le président déchu. A l’en croire, l’on ne doit pas accepter des coups d’Etats en Afrique.

«Nous ne pouvons pas accepter que dans cette partie de l’Afrique, les militaires prennent le pouvoir par les armes. Ce n’est pas acceptable. Nous sommes en démocratie, le pouvoir se conquiert par les élections. Les pays peuvent avoir des crises, mais on ne peut  pas faire l’apologie des coups d’Etat. Ce n’est pas une solution. Maintenant c’est arrivé on a essayé d’accompagner, mais ces  transitions doivent avoir un terme. On doit revenir à une situations normale, des autorités élues dans les élections libres et transparentes doivent prendre le relais», indique Macky Sall.

Le président sénégalais qui s’apprête à prendre la présidence tournante de l’Union africaine (UA) en février prochain insiste sur la libération d’Alpha Condé détenu par la junte depuis trois mois et dont il n’a pas des nouvelles.

«Non, je n’ai pas de nouvelle, je sais ce que tout le monde sait, qu’il a été amené à la résidence de son épouse [Landréah, banlieue proche de Conakry]. J’en ai pas plus d’information là-dessus. J’avais moi-même, comme tous les autres collègues, appelé les autorités guinéennes pour demander qu’il soit libéré. Parce que, qu’en même, une chose a été de faire le coup d’Etat,  il a perdu le pouvoir mais il doit pouvoir être libre de ses mouvements, libre de son action. Je pense qu’on doit qu’en même libérer le président Alpha Condé, c’est le minimum qu’on puisse exiger de la transition guinéenne», confie-t-il.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here