Home International Coronavirus : l’Afrique du Sud teste à son tour les effets du...

Coronavirus : l’Afrique du Sud teste à son tour les effets du BCG

Coronavirus : l'Afrique du Sud teste à son tour les effets du BCG
Coronavirus : l'Afrique du Sud teste à son tour les effets du BCG

Cinq cents soignants sud-africains ont commencé lundi au Cap (sud-ouest) à tester les éventuels effets protecteurs contre le Covid-19 du bon vieux vaccin utilisé depuis plus d’un siècle pour se protéger de la tuberculose (BCG).

“L’essai clinique a commencé, nous avons vacciné les premiers participants ce matin”, a déclaré à l’AFP Duncan McDonald, un des responsables de l’organisation de recherche médicale TASK qui mène l’expérience. Ce test – 250 soignants recevront une injection de BCG et 250 autres un placebo – est conduit à l’hôpital Tygerberg sous la direction du Pr Andreas Diacon, le patron de TASK.

S’il était possible de réduire juste un peu les symptômes de cette épidémie de Covid-19, cela permettrait d’augmenter les chances de survie, d’éviter des hospitalisations voire de tomber malade

“Certaines observations suggèrent que le BCG a des effets sur le système immunitaire que nous ne comprenons pas encore totalement, notamment qu’il le renforce contre les infections respiratoires”, a indiqué à l’AFP le Pr Diacon. Des études ont ainsi prouvé que les enfants immunisés par le BCG souffraient moins de maladies respiratoires. D’autres travaux suggèrent qu’il pourrait protéger de l’asthme et des maladies auto-immunes comme le diabète de type 1.

Lire aussi:   « Mon mari est impuissant et me demande de me taire : une situation difficile à supporter depuis mon mariage« 

Les scientifiques cherchent à démontrer qu’il pourrait avoir des effets bénéfiques similaires contre le coronavirus. “S’il était possible de réduire juste un peu les symptômes de cette épidémie de Covid-19, cela permettrait d’augmenter les chances de survie, d‘éviter des hospitalisations voire de tomber malade”, a espéré le Pr Andreas Diacon. L‘étude clinique du Cap est menée sur des soignants “car nous pensons qu’ils sont les plus exposés”, a-t-il ajouté.

Lire aussi:   Togo : Fibre et 5G, les priorités du nouveau patron de TogoCom

Quelques 300.000 personnes – un des taux les plus élevés au monde – contractent chaque année la tuberculose en Afrique du Sud, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Tous les nouveaux-nés y sont vaccinés par le BCG mais la maladie a fait environ 63.000 en l’année 2018.

Des études cliniques équivalentes à celle du Cap sont actuellement conduites aux Pays-Bas, en Australie et en France pour démontrer un éventuel effet bouclier du BCG. Leurs résultats n’ont pas encore été publiés.

Lire aussi:   Covid-19 Iran : 2.628 nouveaux cas pour un total de 217.724

AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here