Home International Coronavirus : La député PCRN Ngo Issi Rolande écrit à Joseph Dion...

Coronavirus : La député PCRN Ngo Issi Rolande écrit à Joseph Dion Nguté

Coronavirus : La député PCRN Ngo Issi Rolande écrit à Joseph Dion Nguté
Coronavirus : La député PCRN Ngo Issi Rolande écrit à Joseph Dion Nguté

L’honorable Ngo Issi Rolande, Député de la Nation, a écrit à Monsieur Le Premier Ministre, chef du Gouvernement au sujet du Covid-19.

Ngo Issi Rolande – DR

Dans sa lettre ouverte, elle attire l’attention du Premier Ministre sur le non du confinement, du rassemblement réduit à 50 personnes et la distanciation et propose au PM de réagir de manière coercitive.

« En revanche aucun de vos compatriotes ou la majorité ne prendra au sérieux ces mesures préventives si vous ne vous impliquez plus; car leur négligence se justifie par votre laxisme et lenteur à l’action jadis constaté; beaucoup estiment que c’est l’affaire des autres (nantis) ceci se dessine dès les premiers échanges avec eux. Alors Monsieur le Premier Ministre L’heure est GRAVE, sortez de vos protocoles classiques de gestion de crise, lls n’ont jamais été efficaces. Agissez promptement et soyez pro actif, prenez l’exemple des pays qui ont pu maîtriser l’évolution. Toutefois, Où sont passées les séances de pulvérisation des lieux publics annoncées? Où sont les kits de désinfectants dans nos services publics? Où sont les mesures de confinement catégorisées? Que devient la sensibilisation des populations (le porte à porte)? Nous avons déjà trop de problèmes pour en rajouter. Nous comptons sur vous car votre implication déterminera à coup sur nos comportements », a écrit du mouvement national des consommateurs du Cameroun.

Lire aussi:   En Algérie, « l’épineuse question des générations »

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la lettre ouverte.

Lettre ouverte à Monsieur le Premier Ministre du Cameroun, Mr Joseph NGUTE

Monsieur le PM bonjour, vous vous portez bien je pense en tout cas c’est mon souhait.

En la date du 17 Mars 2020, vous vous êtes adressé à vos concitoyens que nous sommes en nous faisant savoir la teneur des décisions gouvernementales sous les hautes instructions du chef de l’Etat pour barrer la route à l’infection du covid 19. Monsieur le Premier Ministre, l’espoir que nous avions fondé sur ces mesures semble s’envoler au fil du temps et surtout face à la réalité de la progression de cette pandémie. La psychose gagne de plus en plus les consciences. Et c’est ce qui justifie ma lettre.

Monsieur le PM, j’ai adressé des correspondances à vos collaborateurs – Minsante, Mincommerce et Mindevel- en ma qualité d’actrice de la société civile dans lesquelles je leur fais des propositions concrètes de lutte pour maîtriser cette pandémie. Monsieur le Premier Ministre j’ai envie de vous demander si vous avez visité nos marchés ? Nos lieux publics ? Nos services publics, trésorerie et banques commerciales (en cette période de salaire) ? En zone rurale nos marchés périodiques ? Oh que NON.

En revanche aucun de vos compatriotes ou la majorité ne prendra au sérieux ces mesures préventives si vous ne vous impliquez plus; car leur négligence se justifie par votre laxisme et lenteur à l’action jadis constaté; beaucoup estiment que c’est l’affaire des autres (nantis) ceci se dessine dès les premiers échanges avec eux. Alors Monsieur le Premier Ministre L’heure est GRAVE, sortez de vos protocoles classiques de gestion de crise, lls n’ont jamais été efficaces. Agissez promptement et soyez pro actif, prenez l’exemple des pays qui ont pu maîtriser l’évolution. Toutefois, Où sont passées les séances de pulvérisation des lieux publics annoncées? Où sont les kits de désinfectants dans nos services publics? Où sont les mesures de confinement catégorisées? Que devient la sensibilisation des populations (le porte à porte)? Nous avons déjà trop de problèmes pour en rajouter. Nous comptons sur vous car votre implication déterminera à coup sur nos comportements.

Monsieur le Premier Ministre, je vous prie de recevoir ma parfaite considération.

Hon. Rolande NGO ISSI epse SIMGBWA

Lire aussi:   Les caféiculteurs kényans dos au mur

Député de la Nation

Newsletter :

Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Je m’inscris

Source : Lebledparle.com

Cet article a été relayé par un programme informatique. Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook