Home International Chine : le président Xi Jinping va mourir au pouvoir

Chine : le président Xi Jinping va mourir au pouvoir

Chine : le président Xi Jinping va mourir au pouvoir
Chine : le président Xi Jinping va mourir au pouvoir

Le parti communiste chinois a tenu jeudi 11 novembre une réunion clé au cours de laquelle il a approuvé une rare « résolution historique » qui garantira que le dirigeant chinois, Xi Jinping, restera au pouvoir pour le reste de sa vie.

Selon l’agence de presse officielle Xinhua, la résolution historique place Xi aux côtés des anciens dirigeants Mao Zedong et Deng Xiaoping. Avec la résolution, Xi Jinping rejoint les deux autres dirigeants en tant que seuls dirigeants à avoir présidé une telle résolution en 100 ans d’histoire du parti.

Les experts disent que la « résolution historique » ouvrira la voie à Xi, 68 ans, pour obtenir un troisième mandat sans précédent l’année prochaine – et potentiellement gouverner la Chine à vie.

Cette décision est intervenue à la fin de la sixième session plénière très surveillée du Comité central du parti, un groupe majoritairement masculin de plus de 300 hauts dirigeants.  C’est la dernière grande réunion avant un congrès du parti l’année prochaine. Il n’est que le troisième dirigeant à avoir adopté une résolution historique durant sa présidence, après Mao et Deng.

Lire aussi:   On a voté au Ghana dans la tranquillité. L'exception démocratique ghanéenne est là. Quelle leçon ?

La philosophie politique de Xi — appelée « Pensée de Xi Jinping » — est déjà intégrée à la société chinoise, ajoutée aux manuels scolaires de l’école primaire au collège. La résolution historique consolidera davantage son leadership personnel en tant que caractéristique déterminante de la politique chinoise pour les années et peut-être les décennies à venir.

La résolution est la « tentative de Xi de consolider davantage son pouvoir et de définir son héritage historique dans l’histoire du parti », a déclaré Jinghan Zeng, professeur d’études internationales à l’Université de Lancaster en Grande-Bretagne avant le plénum.

Quelques semaines avant la réunion, les éloges des médias d’État à l’égard de Xi étaient plus enthousiastes que d’habitude.  Un article du People’s Daily, le journal phare du parti, a qualifié la direction de Xi de « condition la plus critique face aux principaux moments et tests historiques ».

La sauvegarde de la « position centrale » de Xi et de l’autorité globale du parti, a-t-il déclaré, étaient « les garanties fondamentales pour remporter de nouvelles victoires » dans la campagne de modernisation de la Chine.

Lire aussi:   Le HCR appelle à un « soutien crucial » en faveur de l’Egypte, débordée par le nombre de réfugiés

Les anciens dirigeants Mao et Deng ont tous deux utilisé leurs résolutions historiques pour critiquer ce qui s’était passé avant : Mao, en 1945, affirmant sa domination en tant que dirigeant à la naissance de la Chine communiste, et Deng, en 1981, critiquant soigneusement les erreurs de Mao et ouvrant la voie à une plus grande  libéralisation économique.

La résolution de Xi devrait davantage faire l’éloge de ce que les médias d’État chinois ont appelé « les réalisations majeures et les expériences historiques » du règne centenaire du parti – et par extension de la dernière décennie avec lui à sa tête.

Cela inclut l’ère Mao, que Xi a déjà défendue malgré les millions de personnes qui sont mortes de faim, la tentative désastreuse de Mao à la fin des années 1950 et au début des années 1960 d’industrialiser rapidement la société chinoise, et les purges brutales de la révolution culturelle de 1966-1976.

Lire aussi:   Tanzanie : La Cour africaine accorde à Ouattara et à Talon jusqu’au 31 juillet

« Les sixièmes plénums ne sont généralement pas nécessairement les réunions annuelles les plus importantes du Parti communiste« , a déclaré Steve Tsang, professeur et directeur du China Institute de l’Université SOAS de Londres. « Mais ce sixième plénum particulier est vraiment très, très important. La seule chose qui peut arrêter Xi maintenant est la résistance interne au sein des échelons supérieurs du parti, s’il trébuche ou commet une autre grosse erreur », a-t-il déclaré.

Ces plans interviennent au milieu de la montée en puissance de la Chine à l’échelle internationale. Le pays devrait devenir la plus grande économie du monde d’ici une décennie. Sa consommation de charbon déterminera la lutte mondiale contre le changement climatique. Et il reste bloqué avec les États-Unis dans des différends sur tout, du commerce et de la propriété intellectuelle aux droits de l’homme et au statut de Taiwan.

Source : afrikmag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here