HomeInternationalBagarre au Parlement africain : Moussa Faki Mahamat en colère

Bagarre au Parlement africain : Moussa Faki Mahamat en colère

Bagarre au Parlement africain : Moussa Faki Mahamat en colère
Bagarre au Parlement africain : Moussa Faki Mahamat en colère

La scène de violence qu’il a été donné d’observer lors de la séance parlementaire du Parlement africain, le 31 mai dernier, a suscité des réactions de plusieurs sommités africaines, dont Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine (UA).

Véritable scène de cuisine qu’a livrée le Parlement africain lors de sa session de fin mai 2021au pays de Nelson Mandela. Les députés africains, membres de cette haute instance parlementaire, partis pour le renouvellement des instances de cette institution panafricaine, se sont livrés à une confrontation physique entre Francophones et Anglophones à Midrand en Afrique du Sud. Mais qu’est-ce à pu bien mettre le feu aux poudres pour qu’on en arrive à ce tohu-bohu dans cette arène où l’argument de la force a pris le pas sur la force de l’argument ?

Lire aussi:   Ouattara en colère contre ses ministres et des cadres du RHDP : les raisons

La question de la présidence tournante de ce parlement qui est un organe consultatif, est revenue sur la table des discussions avec plus d’acuité et de passion. Anglophones et Francophones tentant, chacun pour sa part, de se tailler la part de lion. Et pourtant, pour le renouvellement du bureau de cet organe de l’Union africaine (UA), le président et les quatre vice-présidents devaient chacun être issus d’une région différente (Afrique du Nord, de l’Ouest, de l’Est, centrale et australe) pour assurer une représentation équitable du continent.

Lire aussi:   Mort d’un chercheur guinéen à Rouen : le père du suspect veut rencontrer la famille du défunt

Coup de pied, coup de poing, objets volants, invectives, pour en arriver à un « Je vais te tuer quand on sera dehors » du député sud-africain Julius Malema à l’encontre de l’un de ses homologues maliens. « Nous sommes agressés par l’Afrique du Sud ! », « No rotation, no election (sans rotation, pas d’élection) », pouvait-on entendre chez ces protagonistes. Face à cette scène déshonorante pour le continent, Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine (UA) a aussitôt publié deux tweets, l’un en français et l’autre en anglais, pour mieux se faire entendre de tous.

« Les scènes de violence choquantes qui se déroulaient aujourd’hui au Parlement panafricain ternissent l’image de cette honorable institution. J’appelle tous les parlementaires à se ressaisir et à se conformer aux règles et procédures de l’institution », a tweeté le diplomate tchadien, avant de traduire dans la langue de Shakespear : « The shocking scenes of violence at the Pan African Parliament today tarnish the image of this honourable institution. I appeal to all parliamentarians to recover their composure and comply with the rules and procedures of the institution. »

Lire aussi:   Retour de Gbagbo : bagarres pour le contrôle dans les comités locaux d'accueil

Le patron de l’Union espère toutefois avoir été entendu par ces honorables, de qui il attend d’accorder leurs violents pour jouer efficacement le rôle qui leur est assigné.