HomeInternationalAux États-Unis, chaque 6 secondes une femme est victime de viol

Aux États-Unis, chaque 6 secondes une femme est victime de viol

Aux États-Unis, chaque 6 secondes une femme est victime de viol
Aux États-Unis, chaque 6 secondes une femme est victime de viol

Selon le Fonds de développement des Nations unies pour la femme (UNIFEM), une femme sur trois a déjà été violée, battue ou abusée au moins une fois dans sa vie dans le monde. Aux États-Unis, chaque six secondes, une femme est violée.

Pendant que le nombre de violences criminelles diminue aux États-Unis, taux de viol ne cesse de grimper. Selon des données du FBI publiées récemment, le taux de viol a augmenté pour la sixième année consécutive, passant de 41,7 pour 100.000 personnes en 2017 à 42,6 en 2018. Les cas de viols ont à être enregistrés par la police fédérale américaine en 2013, après la modification de sa définition de l’acte en retenant toute pénétration vaginale, anale ou orale non désirée comme du viol. Le Bureau faisait déjà état d’environ 85.141 viols en 2012. Les données de 2018 ont ainsi révélé que les forces de sécurité américaines avaient reçu des rapports faisant état d’environ 139.380 viols en tenant compte les tentatives et les agressions avec l’intention de commettre un viol, mais ne prenant pas en compte le viol sur personne mineure ou les cas d’inceste.

Lire aussi:   Le couple de l'année, monsieur a 61 ans et madame a 21

Par ailleurs, une autre étude affirme qu’une femme sur 16 a vécu sa première expérience sexuelle lors d’un viol. Cette terrible estimation a été réalisée en 2019, en se basant sur les déclarations de 13.310 Américaines âgées de 18 à 44 ans, issues d’une enquête nationale réalisée entre 2011 et 2017. Le but de cette étude était de déterminer la fréquence à laquelle les femmes subissent des violences sexuelles lors de leurs premiers rapports, ainsi que les conséquences à long terme sur leur santé psychologique et physique.

Lire aussi:   Infidélité: Il surprend son meilleur ami et sa femme en ébats et il invite simplement son ami à manger

Notons que Les Etats-Unis ont étendu leur définition du viol dans l’établissement de leurs statistiques, en insérant pour la première fois les agressions contre les hommes, tout comme celles contre les personnes lorsqu’elles sont sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue.