Home International Attaques, intimidations: Nganang dit ses 4 vérités aux proches de Kamto

Attaques, intimidations: Nganang dit ses 4 vérités aux proches de Kamto

Attaques, intimidations: Nganang dit ses 4 vérités aux proches de Kamto
Attaques, intimidations: Nganang dit ses 4 vérités aux proches de Kamto

Patrice Nganang n’y est pas allé par quatre chemins. Il a étalé les lacunes de l’entourage de Maurice Kamto Il accuse l’entourage du leader du MRC de le saboter dans sa quête du pouvoir. Il met en garde le MRC et en profite pour tacler à nouveau Ekanga, Boris Bertolt et Bibou porte parole de Maurice Kamto.

QUELQUES REGLES DE CONDUITES A L’ENDROIT DU MRC

Quelque soit l’angle d’analyse, quelque soit la formule que l’on utilise pour le dire, polie ou arrogante, directe on indirecte, interne ou externe, la strategie du MRC n’aide pas Maurice Kamto. Autour de moi je me serai déjàseparé de plusieurs, pour absence visible et criarde de résultats. Je suggere cependant ceci:

1. Arretez immediatement les attaques inutiles, absolument bêtes et contre-productives contre moi, et je parle concrètement de Bibou Nissack qui a un compte infame FB dont l’activité ne reflète que le mauvais coeur qui est le sien, compte qu’il gagnerait a fermer immédiatement, je dis bien: immédiatement

Lire aussi:   CPI : Laurent Gbagbo restera en détention jusqu’à une nouvelle audience, le 1er février

2. Pour les medias, surtout internationaux, mettez des gens qui valent la peine d’être meme regardes, mais vraiment, le gars albinos-la qui s’appelle Ekanga et qui fuit la lumière, il est peut-être intéressant pour les Camerounais qui ont la mauvaise conscience pour le traitement que nos cultures réservent aux albinos, mais il absolument nul a l’international.

3. Mettez des Bamileke devant, je dis bien, des Bamileke, et je repète, des Bamileke, et je dis trois fois – les Bamileke, surtout a l’international

4. Arrêtez immédiatement, je dis bien immédiatement la stratégie de désavouer les gens qui travaillent travaillent, travaillent à libérer les prisonniers MRC, et cela pour rien, sans salaire, car vous n’avez pas les moyens de nous payer, et en êtes d’ailleurs absolument incapables.

5. Apprenez a dire merci, merci, merci, et a être humbles devant le talent des autres, et a le dire nomement a des gens concrets, et que tout le monde sait et connait – pas les generalites banales-la que j’ai lues de Darling Nguevo, et surtout, apprenez de ce qui arrive a Datchoua qui se croyait fort ici dehors

Lire aussi:   CAN 2017 : l’Égypte dernière équipe qualifiée pour les quarts, le Mali éliminé

6. Relisez bien ce que Modestine vous a dit: la campagne électorale est finie, le hold up electoral est fini, et soit dit en passant la rentrée scolaire est finie aussi, et j’espère que vous avez dans vos armoires un programme politique autre que la survie

7. Mettez la femme de Kamto ou au minimal les enfants de Kamto devant, et les épouses et enfants des autres leaders emprisonnes. Imaginez-vous donc que la rentrée scolaire levé des fonds sans meme un seul mot de la femme de Kamto alors que c’est pour des enfants de détenus, ca, avouez-le, c’est a la limite du mauvais cœur.

8. La passion, la passion, rien de grand ne se fait sans passion, et cela veut dire concrètement, prenez des gens qui sont touches immediatement – les victimes, les Bamileke, etc, et vous les mettez devant, je dis bien, les Bamileke – le temps de l’equilbre tribal est fini

Lire aussi:   Au Nigeria, deux septuagénaires se disputent un jeune électorat

9. Je répète: je ne veux plus voir une seule insulte en mon endroit venant des gens du MRC, ou de ses allies. Et encore moins de gens qui seraient mes propres etudiants – des doctorands comme Eloundou ou des etudiants comme Ekanga. Ne l’oubliez pas et jamais: mes etudiants ne m’ont jamais insulte. Je dis bien, jamais. Sur trois continents – y compris en Allemagne ou j’ai enseigne a l’uni de Frankfurt et de Berlin. Jamais.

10. Je le dis pour la troisième fois: je ne veux plus voir une seule personne du MRC qui m’insulte, directement comme les Ekanga ou indirectement comme Bibou Nissack. J’espère que c’est asbsolument clair.

Le temps de la cancritude est fini.

Source : Camerounweb.com

Cet article a été relayé par un programme informatique. Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook