HomeInternationalAprès l’attaque d’Abobo-N’Dotré: Ce qu’Abidjan et Monrovia ont décidé

Après l’attaque d’Abobo-N’Dotré: Ce qu’Abidjan et Monrovia ont décidé

Après l'attaque d'Abobo-N'Dotré: Ce qu'Abidjan et Monrovia ont décidé
Après l'attaque d'Abobo-N'Dotré: Ce qu'Abidjan et Monrovia ont décidé

La présidence du Libéria a réagi vendredi aux attaques du camp militaire d’Abobo-N’Dotré dans le nord d’Abidjan. Lesquelles attaques attribuées à des mercenaires libériens, ont fait selon le bilan dressé par l’armée ivoirienne, 4 morts.

Un mystérieux commando a pris d’assaut le bataillon projetable d’ Abobo-N’dotré, dans la nuit du 20 au 21 avril 2021. Le bilan dressé par l’armée ivoirienne fait état de 3 assaillants tués sur le coup et 1 blessé, qui succombera deux jours plus tard à ses blessures.

« Dans la nuit du 20 au 21 avril, aux environs de 01H00 (locales et GMT), des individus non identifiés ont ouvert le feu sur les postes de garde de la base militaire de N’dotré dans la commune d’Abobo, avec l’intention certaine d’y pénétrer de force. La réaction immédiate des sentinelles de faction a donné lieu à des échanges de tirs nourris, obligeant les assaillants à prendre la fuite », déclare dans son communiqué le chef d’état-major général des armées, le général Lassina Doumbia.

Lire aussi:   Eudoxie Yao se fait humilier après un contrat ; ce qui s’est passé

« Le bilan provisoire fait état d’un blessé léger côté ami, de trois tués et un blessé fait prisonnier côté ennemi », selon le communiqué, qui précise que « des opérations militaires de ratissage ont été engagées sur le terrain et se poursuivent » et que « la situation sécuritaire reste sous contrôle ». Selon une source sécuritaire s’exprimant sous couvert d’anonymat, l’attaque a été menée par « un groupe d’individus venus à bord d’un véhicule type 4×4 de couleur noire et de taxis ».

Lire aussi:   Juventus : Cristiano croit encore à une qualification pour les quarts

Sur les réseaux sociaux, des photos montrant les corps de trois hommes en civil morts, étendus aux pieds de soldats, circulaient mercredi. Un passeport et un permis de conduire du Liberia ont été retrouvés sur deux des assaillants tués, selon des sources sécuritaires. Après enquête, deux individus formellement identifiés sont présentés par les autorités ivoiriennes comme des ressortissants du Liberia.

» Le gouvernement libérien condamne fermement tout acte qui perturbe la paix de ses voisins et de la région dans son ensemble. Le gouvernement réitère son engagement à faire en sorte qu’aucun pouce de son territoire ne soit utilisé comme tremplin pour l’insurrection », a réagi la présidence du Libéria dans un communiqué.

Lire aussi:   Un serpent met des parlementaires en fuite au Nigeria

Le Gouvernement libérien s’est par ailleurs dit profondément préoccupé par cet incident de trop susceptible de mettre en péril la stabilité sociopolitique de son voisin ivoirien. « Le gouvernement a entamé des contacts avec son homologue ivoirien afin de déterminer toute l’étendue de l’incident signalé », informe le gouvernement libérien. Avant de révéler que les gouvernements ivoirien et libérien se sont engagé à renforcer le mécanisme conjoint de surveillance de leur frontière mitoyenne