HomeInternationalAmanda Gorman : La jeune poétesse qui aurait volé la vedette à...

Amanda Gorman : La jeune poétesse qui aurait volé la vedette à Joe Biden à son investiture

Amanda Gorman : La jeune poétesse qui aurait volé la vedette à Joe Biden à son investiture
Amanda Gorman : La jeune poétesse qui aurait volé la vedette à Joe Biden à son investiture

Amanda Gorman la jeune poétesse de 22 ans a émerveillée la petite assemblée présente à l’investiture du 46è président des Etats-Unis Joe Biden. On pourrait même se permettre de dire qu’il aurait volé la vedette au successeur de Donald Trump.  

En effet, Amanda Gorman est la plus jeune poétesse à réciter un poème lors d’une inauguration présidentielle.

En effet, Amanda Gorman, 22 ans, est maintenant la plus jeune poétesse à réciter son poème original lors d’une inauguration présidentielle et la sixième poète à se produire lors d’une inauguration sur les traces d’autres grands poètes comme Maya Angelou et Robert Frost.

Ce n’est pas la première grande scène que la native de Los Angeles partagera certaines de ses œuvres mais c’est certainement l’une des plus grandes. L’épouse du président élu Joe Biden, Jill Biden, aime les œuvres de Gorman et c’est elle qui a recommandé Gordon pour le récital.

L’ancien de Harvard, qui s’est spécialisé en sociologie, a écrit le poème inaugural «The Hill We Climb» le 6 janvier après les émeutes de Capitol Hill. Bien qu’elle n’ait reçu aucune directive quant au contenu de son poème, Gorman a mentionné qu’elle les avait écrits sur le modèle de American Unity qui est synonyme du thème de l’inauguration de Biden, «America United».

elon NPR, l’incident de Capitol Hill figurait dans le poème. Elle y écrit:

Lire aussi:   De la prestation de serment au feux d'artifice : revivez la journée d'investiture de Joe Biden

«Nous avons vu une force qui briserait notre nation plutôt que de la partager, détruirait notre pays si cela signifiait retarder la démocratie.

«Et cet effort a presque réussi. Mais si la démocratie peut être périodiquement retardée, elle ne peut jamais être vaincue définitivement. Dans cette vérité, dans cette foi, nous avons confiance. Car si nous avons les yeux tournés vers l’avenir, l’histoire nous regarde. »