Home International Afghanistan: le Zimbabwe dit non aux États-Unis

Afghanistan: le Zimbabwe dit non aux États-Unis

Afghanistan: le Zimbabwe dit non aux États-Unis
Afghanistan: le Zimbabwe dit non aux États-Unis

Le Zimbabwe aurait été approché par certaines puissances occidentales par l’intermédiaire de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour accepter les réfugiés afghans fuyant leur patrie après que les combattants talibans ont pris le pouvoir il y a près de quinze jours.

Selon les informations rapportées par Pindula, les Etats-Unis ont contacté les autorités du Zimbabwe pour qu’ils acceptent de recueillir des réfugiés afghans fuyant les talibans dans leur pays, a révélé le porte-parole présidentiel George Charamba via Twitter.

Alors que certains internautes ont suggéré que le Zimbabwe devrait saisir l’opportunité de réparer ses relations fracturées avec les États-Unis d’Amérique et ses alliés en acceptant de recevoir les afghans, le porte-parole a indiqué que cela serait incompatible avec la politique étrangère de Harare. « Eh bien, je pense que pendant que nous débattons de cette demande par le biais de l’OIM, ne dressons pas le profil d’autres races, d’autres fois, d’autres religions », a déclaré Charamba.

Lire aussi:   États-Unis : Donald Trump n'est plus contagieux et va reprendre sa campagne

« Le Zimbabwe est une nation à l’esprit large en ce qui concerne les relations raciales, les cultures et les croyances. C’est l’étroitesse de l’Occident qui a créé le chaos que nous voyons en Afghanistan. Ce dont nous discutons ici, c’est de la moralité d’un envahisseur en retraite coopérant d’autres nations pour nettoyer son gâchis résultant de ses guerres injustes », a ajouté le porte-parole de la présidence du Zimbabwe.

« Ou le mérite des ressortissants qui collaborent avec une puissance occupante pour trouver secours dans d’autres nations sans rien à voir avec l’occupation, en premier lieu. Et pour le Zimbabwe, qu’il soit ou non cohérent avec sa politique, ses valeurs et sa position d’aider et d’encourager les déplacements des luttes contre l’impérialisme occidental. Cela validerait-il notre histoire en tant que société post-libération ? », a expliqué Charamba.

Lire aussi:   Mali: À Niono, des groupes armés ouvrent le feu sur des paysans et font 3 morts et des blessés

Ceci dénote de la position claire du Zimbabwe en ce qui concerne la guerre en Afghanistan et aussi et surtout du fait de recevoir des réfugiés afghans sur son territoire. Les États-Unis et la Grande-Bretagne, entre autres puissances, ont à ce jour transporté par avion des dizaines de milliers d’Afghans depuis l’aéroport international Hamid Karzai de Kaboul, la plupart d’entre eux étant envoyés vers des pays tiers, dont le Qatar et les Émirats arabes unis. L’Ouganda a également accepté recevoir 2000 afghans dont 51 sont arrivés mercredi 25 août 2021 dans le pays.

Ivoirwebtv

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here