HomeInternationalAffaire Thomas Sankara : l’avocat des victimes demande à Ouattara d’extrader son...

Affaire Thomas Sankara : l’avocat des victimes demande à Ouattara d’extrader son ami Blaise Comparé

Affaire Thomas Sankara : l'avocat des victimes demande à Ouattara d'extrader son ami Blaise Comparé
Affaire Thomas Sankara : l'avocat des victimes demande à Ouattara d'extrader son ami Blaise Comparé

Accusé d’être le principal coupable de l’assassinat de Thomas Sankara, les avocats des victimes demandent au président de la république de Côte d’Ivoire, son excellence Alassane Ouattara d’extrader son ami Blaise Comparé vers son pays natal, le Burkina Faso pour qu’il puisse répondre de ses actes devant les juridictions compétentes.

Soulignons que depuis sa chute après une insurrection populaire, l’ancien président du Faso a trouvé refuge en Côte d’Ivoire où il est exilé depuis plusieurs années. Récemment la justice burkinabé a mis sur la table la question de l’assassinat de Thomas Sankara.

Afin que Blaise Comparé puisse répondre de ses actes devant la justice, les avocats des victimes déclarent et je cite:

Lire aussi:   Un cadre du RHDP lâche Ouattara : «Sachons nous dire la vérité pour éviter davantage de morts »

<< Il est reproché à Blaise Compaoré, en réalité, d’être au cœur de la planification, de la conception et de l’exécution du coup d’État et l’instigateur de l’assassinat du président Sankara et de douze personnes qui étaient avec lui. Sur le plan juridique, il existe un accord de coopération en matière d’extradition entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, et donc Blaise Compaoré peut tout à fait être extradé, même s’il est de nationalité ivoirienne. Ceci étant, nous pensons que les fugitifs burkinabè, avec à la tête le président Compaoré, sont bien protégés par la Côte d’Ivoire. C’est pour cela que nous pensons qu’il est de la responsabilité politique du président Ouattara et de la Côte d’Ivoire de comprendre les attentes du peuple burkinabè, en permettant tout simplement d’extrader le président Compaoré. Parce que c’est lui – le président Compaoré qui détient la grande clé de ce procès >>. A déclaré l’avocat burkinabé Maître Guy Hervé Kam, l’avocat des familles de victimes, partie civile dans le dossier concernant l’assassinat de Thomas Sankara.

Lire aussi:   A la découverte du khat, la petite plante qui dope l’économie à Djibouti

Signifions par la suite que, l’avocat burkinabé Maître Guy Hervé Kam, l’avocat des familles de victimes, partie civile dans le dossier concernant l’assassinat de Thomas Sankara était l’invité spéciale de la »Radio France Internationale » hier mardi matin 27 Avril 2021, dont Abidjan.Net nous retrace les faits dans la soirée de ce même mardi 27 Avril.

<< Aussi, trente quatre ans après les faits, le dossier a été renvoyé le 13 avril dernier devant le tribunal militaire de Ouagadougou. L’ancien président Blaise Compaoré, qui fut le compagnon d’armes de Thomas Sankara, sera prochainement jugé avec 13 autres accusés, pour »complicité d’assassinat » et »attentat à la sûreté de l’État » >>. Selon l’avocat Guy Hervé Kam, l’invité spécial de RFI, hier mardi 27 Avril 202. C’est au cours de cet entretien accordé à RFI qu’il a demandé au président Ivoirien Alassane Ouattara d’extrader Blaise Comparé vers le Burkina Faso.

Lire aussi:   Alpha Condé prêt à en découdre avec ses adversaires : ‘’En Guinée, les manifestations sont des émeutes’’