HomeInternational3e mandat : Macky Sall s’attire la foudre des proches de Ouattara

3e mandat : Macky Sall s’attire la foudre des proches de Ouattara

3e mandat : Macky Sall s'attire la foudre des proches de Ouattara
3e mandat : Macky Sall s'attire la foudre des proches de Ouattara

Macky Sall, même s’il ne s’est pas officiellement opposé à un 3e mandat d’Alassane Ouattara, le président de la République du Sénégal est soupçonné par l’entourage du chef d’État ivoirien d’oeuvrer en sourdine contre la candidature du patron du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), la coalition au pouvoir. Du coup, la tension est montée entre les deux personnalités politiques, nous apprend Africa Intelligence.

Macky Sall, opposé au 3e mandat d’Alassane Ouattara ?

Lire aussi:   Lettre ouverte à Condé, Faure et Ouattara : « En Afrique de l’Ouest, vous n’êtes que trois à recourir à des artifices pour vous maintenir au pouvoir »

Alassane Ouattara veut coute que coute demeurer au Palais présidentiel au soir du 31 octobre 2020. Alors qu’il avait voulu se retirer de la scène politique à la fin de son second mandat, le président ivoirien est revenu sur sa décision à la mort du candidat désigné du RHDP, Amadou Gon Coulibaly, le 8 juillet 2020, des suites d’un malaise cardiaque. En effet, l’ancien Premier ministre qui devait porter haut les couleurs des houphouëtistes à la présidentielle est subitement décédé. Pour le chef de l’État, il n’était pas question de porter son choix sur une autre personnalité de son parti politique.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : «J’ai combattu Ouattara pour deux raisons. La première, c’est parce que le président Bédié nous a dit que Ouattara n’est pas un des nôtres et» (KKB)

Quand ses proches lui demandent de se porter candidat, Alassane Ouattara n’hésite pas. De l’autre côté, l’opposition ivoirienne se braque et dénonce une candidature illégale et illégitime du président sortant. Depuis, la tension est tendue dans le pays et des manifestations contre le 3e mandat de l’ex-directeur général adjoint du FMI (Fonds monétaire international) ont fait plusieurs morts dans des localités du pays.