Home Faits divers Zone 4 : Un étudiant sorti de banque avec plusieurs millions de...

Zone 4 : Un étudiant sorti de banque avec plusieurs millions de F Cfa, attaqué par des hommes armés

Mais contrairement aux autres fois, ces « virus » de la société vont se gaver à la soupe amère de l’échec. La scène se passe en Zone 4, dans la commune de Marcory.

En effet, nos sources qui nous instruisent sur ces faits de banditisme, expliquent que ce vendredi-là, un étudiant portant les initiales M.S, se rend à la banque de son oncle, sise au feu tricolore du glacier très connu de « Amoré », en Zone 4. Il y fait le retrait de la somme de plus de 9 millions de F Cfa pour le compte de l’oncle en question.

Mais ce pognon n’est pas destiné à être ramené à la maison. Il doit plutôt à nouveau le reverser sur un autre compte que détient son oncle dans une banque située cette fois, à la Rue Pierre et Marie Curie. C’est toujours en Zone 4.

Ce n’est vraiment pas loin du premier établissement bancaire d’où il vient de sortir. C’est une distance qui peut se faire à pied, en moins d’une dizaine de minutes. Mais par précaution, avec ces voleurs qui pullulent un peu partout à tous les coins de rues, l’étudiant emprunte alors un taxi-compteur. Et en très peu de temps, le voilà à destination.

Malheureusement, ce que le jeune homme ignore, c’est que la précaution qu’il vient de prendre est loin d’être suffisante, pour le mettre à l’abri d’une mauvaise rencontre. Car, à la vérité, depuis qu’il a mis les pieds dans la banque où il vient d’effectuer le retrait de tous ces millions de F Cfa en sa possession, il est filé par deux malfaiteurs circulant à moto.

Ainsi, à peine descend-il de taxi pour parcourir les trois mètres environ le séparant de la banque où il doit verser le fric, les deux malfrats à moto l’accostent subitement. Avec autorité, ils exigent que le garçon leur file tout l’argent contenu dans une grosse enveloppe. Nous sommes aux alentours de 15h.

Là, l’étudiant prend tous les risques, en opposant une fin de non-recevoir à la malveillante requête. Le quidam assis à l’arrière du deux-roues, fait à ce moment-là, recours à son arme à feu et libère un tir dans les cieux. Puis aussitôt, un autre contre le sol où ricoche la balle. Mais ça ne produit pas l’effet  escompté. Car, malgré la violence physique à laquelle il est soumis avec les coups de poing, M.S ne fléchit pas.

Voyant alors du monde qui manifeste en direction des lieux de l’attaque, les gangsters enfourchent rapidement leur moto et prennent la clé des champs ; connaissant ainsi un revers qu’ils n’avaient sans doute pas prévu.

Quant à l’étudiant, son attitude relève d’un véritable courage. Mais avouons qu’il a pris de gros risques qui auraient pu lui coûter cher, avec ces bandits armés qui n’hésitent pas tirer. La police est saisie de l’attaque avortée.

 

KIKIE Ahou Nazaire    

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook