Home Faits divers Yopougon : Un père de famille se pend dans la douche

Yopougon : Un père de famille se pend dans la douche

Tragique destin que celui de Bahi Déabo, employé de commerce, âgé de 35 ans. L’homme s’est donné la mort par pendaison. Les faits dramatiques se sont produits dans la vaste commune de Yopougon. Comment comprendre cela ?

Selon les quelques informations reçues de nos sources, par le passé, Bahi Déabo vivait au quartier dit « Petit Toit Rouge », à Yopougon, avec sa femme et leurs enfants. Mais depuis un bon moment, l’entente qui régnait au sein de cette famille a foutu le camp. Pour laisser, souligne-t-on, la place à d’interminables querelles. Le foyer bat de l’aile. Plus rien ne va. L’amour, autrefois consommé sans modération, cède la place à la haine. L’ambiance à la maison, est délétère mais le couple ne fait rien du tout pour sauver son union. Bien au contraire, celle-ci s’est plutôt enlisée. On voit là que pire peut arriver d’un moment à l’autre. Et pour éviter que celui-ci ne se produise, l’homme décide de quitter son foyer, afin de refaire sa vie.

Lire aussi:   Samo: Plus de 3 tonnes de drogues dissimulées sous des noix de coco dans un camion

A relire: Accusée de sorcellerie, une vieille dame de 92 ans se pend

Sentimentalement parlant. Ainsi, du quartier « Petit Toit Rouge », l’employé de commerce atterrit au quartier « Koweit ». Toujours dans la commune chaude de Yopougon. Ici, l’homme se remet en ménage avec une autre femme. Et, en plus d’avoir dorénavant la paix du cœur, il semble filer le parfait amour. Malheureusement pour lui, la tranquillité qu’il espérait tant, va une fois de plus, le fuir. Pas du fait de sa nouvelle dulcinée. Mais bien par la faute de son ex-femme, selon lui. En effet, toujours à en croire nos sources, malgré la distance qui le sépare désormais de la mère de ses enfants, les palabres vont se poursuivre. Au point où la justice est saisie.

Pour résoudre notamment, le problème de l’éducation et de la prise en charge financière des gosses. Et un rendez-vous, à cet effet, est fixé, pour entendre les deux parties. Mais cette rencontre entre les deux anciens amoureux pour qui, « l’ancien feu » ne veut point se rallumer, n’aura plus lieu. Plus jamais d’ailleurs. En effet, bien avant cette date, Bahi Déabo abrège carrément sa vie sur terre, en se suicidant. De fait, le dimanche 13 août 2017, l’homme s’enfonce dans la douche et, à l’aide d’une corde, il se donne la mort par pendaison. C’est aux environs de 18h que la découverte macabre est faite par sa concubine, qui le voit balancer au bout d’une corde, dans la douche. La pauvre qui manque de s’évanouir, pousse un strident cri de détresse, qui alerte l’entourage.

Lire aussi:   Les corps d'une jeune fille de 18 ans et de son petit ami découverts dans des sacs poubelles

A lire aussi: Un jeune homme retrouvé pendu dans les toilettes du domicile familial

Lorsque le voisinage accourt, il n’y avait plus rien à faire, pour sauver le candidat au suicide, qui a déjà réussi, son « examen de passage » à l’autre monde. Vite, la police est saisie et une équipe se déporte sur les lieux. Au constat d’usage, les signes apparents d’une mort par pendaison, effectivement, sont relevés. La langue est pendante, du sang dégouline de certains orifices et le liquide séminal dans le dessous. Mais comment alors, comprendre ce suicide ?

Lire aussi:   Insécurité: Un faux militaire arreté, il agressait avec un pistolet en caoutchouc

Une missive écrite des mains de Bahi Déabo va édifier. Dans cette brève lettre avant sa mort, il justifie son acte, qu’il met sur le compte de son ex-femme qui, selon ses propres termes, lui pourrissait la vie, lui foutait la m…Lui créait des ennuis à n’en plus finir et l’empêchait ainsi de vivre le parfait amour retrouvé, avec sa nouvelle dulcinée. Fort de tous ces éléments, les agents de police ouvrent une enquête, pour cerner les contours de ce tragique scénario. En attendant, la dépouille de Bahi Déabo est « logée » dans un casier mortuaire, à la morgue.  

 

Madeleine TANOU

Source : L’infodrome

Commentaires Facebook