Home Faits divers Yopougon : Un enseignant trouve la mort au volant de sa voiture

Yopougon : Un enseignant trouve la mort au volant de sa voiture

Tôt le matin du lundi 17 septembre 2018, un événement malheureux s’est produit au quartier « Ananeraie », à Yopougon. Un enseignant y a trouvé la mort dans des conditions malheureuses, qui laissent encore perplexes.

En effet, à en croire les quelques informations données par nos sources, il revient que ce matin-là, aux alentours de 7h, l’enseignant répondant au nom de L. Thoman, en service dans un institut supérieur, sis à la cité « Caistab » à Yopougon, s’installe au volant de son véhicule qui démarre.

Lire aussi:   Koumassi : Une retraitée de 80 ans tuée à coups de tessons de bouteille à son domicile

Se rend-il à ce moment-là aux cours ? Nos sources ne semblent pas informées sur la destination matinale exacte de l’éducateur. C’est pourquoi elles se gardent de nous en dire plus sur la question, au risque d’avancer des contre-vérités. Toutefois, il ressort alors qu’il circule tranquillement au volant de sa voiture de marque « Opel », l’infortuné L. Thomas est pris d’un soudain malaise. Il éprouve du mal à respirer. Il étouffe et ses forces semblent l’abandonner. Néanmoins, il parvient à garer sa voiture dans la rue.

Lire aussi:   Harcelé à cause de son orientation sexuelle, un enfant de 9 ans se suicide

De bonnes volontés, le voyant très mal en point, alertent les sapeurs-pompiers. Mais alors que ces derniers qui portent l’espoir de le remettre d’aplomb sont en route, le sort change tout. Le destin de l’enseignant bascule dans le drame. Le pauvre meurt là, avant même l’arrivée des secours. C’est donc avec désolation que les sapeurs-pompiers, arrivés peu après, constatent sa mort.

Il est alors fait appel à la Police nationale, dont des agents se rendent sur les lieux et procèdent au constat d’usage. Puis, en présence de membres de la famille du défunt, entre-temps alertés, les services des pompes funèbres enlèvent le corps et vont le déposer à la morgue. Le tout, dans une terrible ambiance, entretenue par les pleurs et sanglots des parents éplorés. Triste, tout simplement.

Lire aussi:   Banditisme : Une dame se fait gruger au siège d'un grand parti politique du Rhdp

Auteur: Linfodrome – Web-News

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site IMatin

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here