Home Faits divers Yopougon : Deux jeunes gens se tabassent et l’un d’eux trouve la...

Yopougon : Deux jeunes gens se tabassent et l’un d’eux trouve la mort

Sur les faits, nos sources rapportent que, dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 septembre 2018, S.D., vigile en charge de la sécurité d’une société sise à Yopougon-Sable, entreprend de mener sa ronde habituelle. Nous sommes aux alentours de 4h du matin. Dans sa progression, il voit deux jeunes gens, à cette heure aussi avancée, en train de se tabasser. L’agent de sécurité se garde d’aller aux nouvelles, afin de comprendre les raisons de cette bagarre à l’aube, et de ramener les deux protagonistes à la raison.

Lire aussi:   Logoualé / Pratique de sorcellerie: Pour être le roi d'une confrérie, un gamin de 14 ans livre sa génitrice

A relire: Violente bagarre entre co-locataires : un mort par gourdin

En tout cas, il a de bonnes raisons. Il ne sait pas qui sont ces gars et s’ils sont armés. Aussi, certainement qu’il est instruit de ces mauvaises expériences où de pauvres personnes allant séparer des bagarreurs y laissent leur peau. Fort de cela, le vigile passe tranquillement son chemin et va poursuivre sa ronde. Pendant ce temps, nos deux chiffonniers continuaient de faire abattre des coups l’un sur l’autre.

Une heure plus tard, soit à 5h du matin, S.D. qui termine sa ronde d’observation, revient sur ses pas, afin de rejoindre son poste. Et là, surprise. L’un des deux jeunes hommes qui se tabassaient à l’instant est étendu au sol, face contre terre. La bouche ensanglantée et la tête vraisemblablement fracassée à l’aide d’un gourdin, il est mort. Son adversaire, lui, s’est volatilisé dans la nature. Le vigile, apprend-on, alerte la police. Des agents des forces de l’ordre arrivent sur le lieu du drame, procèdent à un constat d’usage et laissent ensuite les services des pompes funèbres, enlever le corps et le déposer à la morgue.

Lire aussi:   Le comptable d'une pharmacie tué à son domicile ; sa mère et sa sœur séquestrées

Mais qui est exactement le défunt qui n’avait aucun papier sur lui pouvant permettre de l’identifier ? Et quelles sont les circonstances dans lesquelles son péril est arrivé ? L’enquête ouverte par la police s’intéresse à ces questions, avec dans le viseur, l’arrestation de l’auteur du meurtre.

 

Madeleine TANOU

 

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Benin Times n’es pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook