Home Faits divers Yopougon/criminalité: Un élève-mineur poignarde un taximan à la gorge

Yopougon/criminalité: Un élève-mineur poignarde un taximan à la gorge

Que non. La donne semble avoir changé. Des élèves croient bien faire de se détourner des livres et autres cahiers de leçon, pour être des acteurs des milieux criminels. L’un d’eux, est le nommé A.K.A, un jeune garçon de 17 ans, élève en classe de Première, dans un établissement scolaire à Yopougon, où il vit également avec ses parents.

En effet, après l’année scolaire, le temps est arrivé pour les élèves, notamment ceux qui ne sont pas en classe d’examen, de se défouler. Rien à faire avec des vacances studieuses, en attendant la prochaine rentrée scolaire. Le jeune A.K.A est au nombre de ces gros paresseux préférant plutôt jouer les fêtards que de fourrer à nouveau son nez dans des livres.

Pour lui donc, en dépit de son jeune âge, ce sont les shows à n’en plus finir, avec des chances éventuelles de faire des rencontres sulfureuses, pour des parties de sexe à la manière animale.

Les jeunes élèves ne nous ont-ils pas déjà instruits sur une autre façon bien singulière pour eux, de faire l’amour à tour de rôle et en groupe, sous le vomissant concept de « tontine du sexe ». Quand ce ne sont pas leurs aînés d’étudiants qui s’en mêlent pour tourner des films pornos, c’est le cas de le dire.

D’ailleurs, une vidéo des plus renversantes, ne circule-t-elle pas en ce moment-même sur les réseaux sociaux. Une vidéo dont les vues ont battu à plate-couture et en un rien de temps, le record du clip « Amina » du jeune artiste Coupé-décalé Ariel Sheney.

Dans cette vidéo, on voit des jeunes gens présentés comme des étudiants, en train de s’adonner à une partouze filmée où ils démontrent toute leur expertise en matière de sexe. Mieux et beaucoup mieux, qu’ils n’en valent dans les amphis, où ils montrent plutôt des lacunes des plus révoltantes.

Une vidéo dans laquelle ces jeunes garçons et filles, s’adonnent à des postures auxquelles des couples du 3ème âge ne devraient même pas s’essayer au risque de se choper une crise cardiaque. Et présenter de vilains cadavres, avec la langue pendant sur le côté.

Des fellations à rendre dingue, mettant en avant une manipulation experte de la langue à même de rendre jaloux un varan qui croit savoir tout faire avec sa langue, ces jeunes filles dans la même vidéo, en ont la maîtrise parfaite.

Dans ce même « film » qui choque plus d’un parent, on voit des coups de reins endiablés que fait subir à sa partenaire, un de ces jeunes garçons aussi musclé et râblé comme un videur de maquis qui a trop subi les coups de « castor » de mauvais payeurs.

Ce gars, certainement le plus vaurien en amphi qui se rattrape ainsi dans cette partouze, démontre toute sa puissance physique. Une puissance physique digne de ces laboureurs des temps anciens, encouragés dans les plantations par de jeunes filles vierges, aux tétons des seins dressés comme les aiguilles d’une montre qui marque « Midi pile ».

Des coups de reins rageurs, le tout dans une rythmique onomatopéique, laissant entendre ce bruit sec « kpa, kpa, kpa… », ce jeune homme en libère sans modération en tout cas.

Un coup foireux…

Pour en revenir à notre élève A.K.A, on nous apprend qu’il veut lui aussi se faire plaisir comme ces jeunes gens. Seulement voilà, il n’a pas de sous. Mais une idée, il en a pour justement se faire du pognon. Et quelle idée ?

Nos sources informent donc que dans la nuit du jeudi 30 au vendredi 31 mai 2019, notre élève de Première va se tenir en bordure de route, à Azito-village. Là, aux alentours de 3h du matin, pendant que de jeunes gens de son âge ont déjà fait chacun trois rêves au moins, lui, hèle un taxi-compteur.

Et comme destination, il indique le maquis « Shanghai », un endroit qui donne fort avec ses décibels fous, à faire trembler le sol et prisé par les teen-agers. C’est à Yopougon-Texaco. C’est ici que A.K.A veut lui assis s’amuser et en mettre plein les yeux aux autres, sans pour autant dévoiler l’origine des sous qu’il compte à l’instant se faire.

Installé avec ses grands airs de « boucantier » sur la banquette arrière, le jeune garçon, d’un signe du doigt, indique au taximan qu’ils peuvent maintenant s’en aller. Le chauffeur de son côté, pense alors avoir affaire à un jeune « gaou » innocent, qu’il peut « couper ». Vu que A.K.A ne négocie pas le tarif de la course et exige même que le compteur soit mis en marche.

Mais alors que le véhicule avance tranquillement, le mineur va démontrer qu’il est très dangereux et qu’il ne fallait pas se fier à son visage de gentil poupon. Discrètement, il sort un couteau avec lequel il fait une large ouverture dans le cou du taximan qu’il veut là égorger. Non sans exiger du pauvre qu’il contraint de s’arrêter, de lui remettre sa recette.

Malgré la blessure effroyable faite au couteau dans sa gorge, l’automobiliste qui répond aux initiales de D.M, lutte avec l’agresseur qui par chance pour lui, n’est pas une force de la nature.

Dans la bataille, le jeune A.K.A est en train d’être dérouté. Et aidé par des passants qui entendent ses appels à l’aide, le taximan réussit à maîtriser le jeune voyou.

La police alertée, arrive sur les lieux et se fait remettre l’élève-criminel présumé, quand le chauffeur de taxi grièvement blessé, est lui, évacué par les sapeurs-pompiers militaires, dans un centre hospitalier.

Le temps des regrets est sûrement arrivé pour le lycéen, qui devra éventuellement faire face aux conséquences pénales de son acte criminel.

KIKIE Ahou Nazaire

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook