Home Faits divers Une Ivoirienne à Stuttgart : « en Allemagne, ce sont les femmes...

Une Ivoirienne à Stuttgart : « en Allemagne, ce sont les femmes qui draguent »

Une Ivoirienne à Stuttgart : « en Allemagne, ce sont les femmes qui draguent »
Une Ivoirienne à Stuttgart : « en Allemagne, ce sont les femmes qui draguent »

Comment s’intégrer en Europe, précisément en Allemagne ? C’est tout le sens de cette rubrique intitulée ‘‘Une Ivoirienne à Stuttgart’’ qui relate la vie d’une jeune ivoirienne que nous appellerons Carmone (25 ans). Dans cet épisode, notre compatriote livre quelques confidences sur la vie affective d’une immigrée : les relations amoureuses.
La question peut paraître coquine mais s’intégrer dans un pays étranger, y faire sa vie suppose également trouver l’âme et fonder une famille. Alors comment une Africaine est-elle vue par la gent masculine allemande ? Notre compatriote révèle d’abord que la femme svelte, mince, dirait-on en Côte d’Ivoire, constitue le critère de beauté des Allemands. « Les Allemands n’aiment pas trop les femmes très en forme (rondes Ndlr). Mais s’ils s’attachent à des Africaines, ils les aiment sincèrement. », fait-elle savoir d’entrée.

Lire aussi:   Yopougon/banditisme: Vol dans un magasin « King cash », les coffres-forts emportés

Rencontrer l’âme sœur revient généralement pour l’homme à faire le premier pas. Mais les choses se compliquent lorsque l’homme fait preuve de timidité. C’est que nous apprend Carmone sur les Allemands. « A dire vrai, les Allemands ne draguent pas comme chez nous. Ils sont très timides, très réservés. Ici, ce sont surtout les femmes qui draguent. », lance-t-elle. Une question de culture relative à l’assurance qu’a la femme en vertu de ses droits dans la société allemande. Voilà des plus déroutants pour un Woody !

Lire aussi:   Processus électoral et révision de la liste électorale : l’opposition ivoirienne fait des propositions aux Nations Unies

Quelle chance une compatriote a-t-elle de se faire courtiser si tant est que c’est elle qui doit faire le premier pas ? « C’est une question de feeling », répond notre porte-voix. Du reste, il n’y a pas péril en la demeure car elle confesse qu’elle-même est beaucoup sollicitée.

Cette inclinaison de la femme vers l’homme, à en croire notre ambassadrice, est également valable pour les Africains. Carmone révèle qu’il existe beaucoup de couples métisses. A la question de savoir ce que les Allemandes préfèrent chez nous, elle nous ramène à une vieille croyance selon laquelle l’Africain aurait de beaux attributs masculins. Enfin, avoir des enfants métisses serait l’une des raisons de l’intérêt d’épouser des Africains toujours selon Carmone.

Lire aussi:   Après plusieurs forfaits : Un dangereux chef de gang arrêté

Voilà, j’espère que vous avez apprécié cet aspect de la vie affective de notre compatriote, nous aborderons la prochaine fois d’autres sujets tels que l’emploi. 

Source: rue80

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here