HomeFaits diversUne femme mariée tend un piège à un étudiant qui la draguait...

Une femme mariée tend un piège à un étudiant qui la draguait en lui envoyant des vidéos obscènes

Une femme mariée tend un piège à un étudiant qui la draguait en lui envoyant des vidéos obscènes
Une femme mariée tend un piège à un étudiant qui la draguait en lui envoyant des vidéos obscènes

C’est une journée dont l’étudiant M. Fall se souviendra. Ce jeune homme, étudiant de l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS), rêvait de mettre dans son lit A. Faye, une femme mariée vivant dans le quartier Ndamatou de Touba. Et pour y parvenir, l’étudiant s’est montré peu regardant sur la méthode.

Selon la presse locale qui en a fait ses choux gras mercredi 5 mai, l’étudiant s’est procuré le numéro de la dame sur la page Facebook de l’émission « Quartier Général » de la Télévision Futurs Médias (TFM). Un partenaire de cette émission promettait de faire des cadeaux à ses clients, à travers ce canal. C’est ainsi que dame A. Faye laisse un commentaire, en y ajoutant son numéro de téléphone. C’est sur ce numéro que l’étudiant M. Fall est tombé. Sa manière de procéder a surtout choqué la femme mariée. En plus des coups de fil inopinés, le jeune homme la harcèle en lui envoyant des vidéos p.rnographiques. Espérant ainsi réussir à la faire craquer. Malgré les avertissements de la dame, l’étudiant ne l’entend pas de cette oreille. Excédée, elle s’est finalement rendue à la police où elle porte plainte contre X. Les policiers proposent à la dame de tendre un piège au jeune homme. Elle accepte et donne rendez-vous à l’étudiant. Tout heureux, ce dernier accepte car il croit son heure est arrivée et qu’il pourra enfin conclure cette affaire. Mais il ignore ce qui l’attend.

Lire aussi:   Justice : Rebondissement dans l’affaire « Ousmane Bamba », Réné Yédiéty et d’autres coassociés bientôt arrêtés ?

Vendredi 30 avril, aux environs de 22h, il se pointe au rendez-vous, tout excité à l’avance. Malheureusement pour lui, il est cueilli par des éléments de la police. Après un interrogatoire serré au commissariat, il avoue son forfait. Il a été déféré, lundi 3 mai, au Tribunal de grande instance de Diourbel, pour y répondre de ses actes. Il est accusé de harcèlement sexuel et divulgation d’images à caractère p’rnographique.