Home Faits divers Un porteur de bagages trouve la mort en pleine gare routière

Un porteur de bagages trouve la mort en pleine gare routière

Personne n’apercevra plus, la silhouette d’Abdoulaye Ba, arpenter les couloirs de la nouvelle gare routière, à Adjamé. Ressortissant guinéen et portefaix de son état, il a été découvert totalement « refroidi ». Et désormais prêt, pour se retrouver deux mètres sous terre.

De fait, diront des témoins, le jeune homme n’est pas le genre à mendier des piécettes pour s’assurer la pitance. Son argent, il le gagne plutôt avec honneur. Même si certaines mauvaises langues avancent qu’il gagne son pognon, dans un job déshonorant. En tout cas, lui s’en contrebalance totalement. Tous les jours donc, poussant sa brouette déglinguée, il court dans tous les sens à la gare routière. Il aborde des voyageurs pour les inviter à recourir à ses services de porteur de bagages. Il en profite pour les aguicher, en se livrant à quelques numéros de pitrerie, dont lui seul a le secret.

Lire aussi:   Affaire: « Une retraitée de 80 ans tuée à coups de tessons de bouteille » : Le tueur présumé, un jeune voisin de 23 ans, arrêté, raconte le film de son crime

Et, le plus souvent, ça marche. Sa vieille brouette étant quasiment, de tout temps, bourrée de bagages qu’il s’emploie à transporter jusqu’à la compagnie de transport de destination de ses clients. Il pète la forme. Mais beaucoup plus tard, c’est le coup d’arrêt. En fait, Abdoulaye Ba est malade. Il souffre de violentes douleurs abdominales. Le pauvre croit venir à bout de ses souffrances, en se soumettant à des soins de santé, loin d’être dignes de ce nom. Il s’achète, en effet, de ces mixtures aux conditions de conservations douteuses et vendues à la sauvette, qui ne produisent rien de bon pour sa santé. Au contraire, les choses semblent aller de mal en pis. L’infortuné est même contraint de se mettre en congé de ses activités qui lui font gagner ses sous. Aussi investit-il ses petites économies, à se trouver un remède.

Lire aussi:   Abobo : Deux élèves déférés pour avoir voulu anticiper sur les congés de Noël

A lire aussi: Adjamé/ Un porteur de bagages disparait avec une marchandise de 600.000 F Cfa

Mais hélas, rien n’y fit. A la vérité, la fin est toute proche pour le portefaix et il ne peut échapper à son destin. Ainsi, très tôt le matin du 4 août 2017, le malheureux jeune homme, âgé de 25 ans, est découvert mort, en face des locaux de la compagnie de transport « Utrako ». Vaincu par son insupportable mal de ventre. Saisis, des éléments de la police se déportent sur les lieux et procèdent au constat d’usage. Après quoi, les services des pompes funèbres enlèvent le corps sans vie d’Abdoulaye Ba et vont le déposer à la morgue, à Anyama. Cela, en présence de compatriotes et de tous les habitués de cette nouvelle gare routière.

Lire aussi:   Angré : Un membre d’un gang spécialisé dans le vol et le recel de véhicules appréhendé

 

Madeleine TANOU

Source : L’infodrome

Commentaires Facebook