HomeFaits diversUn Nigérian de 20 ans balance la sextape de ce proche du...

Un Nigérian de 20 ans balance la sextape de ce proche du Président Buhari (photo)

Un Nigérian de 20 ans balance la sextape de ce proche du Président Buhari (photos)
Un Nigérian de 20 ans balance la sextape de ce proche du Président Buhari (photos)

Un jeune de 20 ans qui a quitté l’école, Peter Nwoke a été arrêté pour avoir divulgué une «sextape» de l’avocat et commissaire fédéral de la Commission des plaintes du public du Bureau de l’État d’Imo, le chef Willie Amadi, nu dans une pièce avec deux filles.

Peter Nwoke

La « sextape » de 12 secondes suggérait que la personne nommée par le président Muhammadu Buhari avait eu un plan à trois, mais il a été compris que sa photo était superposée sur un fond avec une scène de sexe.

 Le porte-parole de la police d’Imo, Orlando Ikeokwu, a confirmé l’arrestation de Peter Nwoke et a également révélé qu’il avait admis avoir divulgué la vidéo. Expliquant pourquoi il l’a fait, Peter Nwoke a déclaré :

Lire aussi:   Tragique : Une jeune femme égorgée en plein rapport sexuel… Le film de l’horreur

« Je lui ai demandé de venir à Umuogbor Isuobishi, Isunjaba à Isu LGA pour récupérer le téléphone et il est venu, l’a récupéré et m’a donné 40.000 nairas. Avant cela, j’avais transféré des informations de son téléphone au mien, y compris des photos qu’il a prises dans une piscine.

Quand il est parti, la cupidité et le diable sont entrés en moi. J’ai pensé que je devrais gagner plus d’argent en voyant sa voiture et en réalisant que c’était un grand homme, j’ai décidé de superposer une de ses photos sur un fond avec une scène de sexe pour le forcer à négocier un règlement avec moi.

Lire aussi:   Le présumé auteur du viol d’une fillette à Duekoué déféré à Guiglo

Quand je l’ai appelé plusieurs fois et qu’il n’a pas répondu à mes appels, je me suis mis en colère et j’ai décidé d’envoyer les photos sur Internet.

Trois jours après, j’étais dans un coloc avec des gens, quand la police m’a arrêté et j’ai été emmené au tribunal. J’ai avoué l’acte au poste de police parce que je ne savais pas que ce que je faisais m’apporterait un si gros problème.

Je l’ai supplié de me pardonner et j’ai promis de ne plus refaire une telle chose. »

Lire aussi:   J'ai été mariée à un homme pendant 2 ans sans savoir qu'il était un serpent !

Lorsque l’affaire a été portée devant le tribunal, Peter Nwoke a plaidé coupable aux accusations. Le magistrat, Monsieur le juge de paix, C. P. Nnoromele, qui a présidé l’affaire, l’a reconnu coupable de diffamation en vertu de l’article 373 du Code pénal, Cap C38 Lois de la Fédération 2004 comme applicable dans l’État d’Imo.

Nwoke a ensuite été condamné à un an d’emprisonnement par le magistrat qui a déclaré que cela «servirait de moyen de dissuasion à d’autres jeunes qui pourraient s’engager sur une voie aussi ignoble».

NB: L’image de l’avant est mise pour une illustration