Home Faits divers Téapleu : violée, une fillette de moins de 13 ans échappe à...

Téapleu : violée, une fillette de moins de 13 ans échappe à la mort

Téapleu : violée, une fillette de moins de 13 ans échappe à la mort
Téapleu : violée, une fillette de moins de 13 ans échappe à la mort

Une fillette d’environ 13 ans échappe la mort après un acte de viol dans la localité de Téapleu.

Le viol est l’acte par lequel une personne est contrainte à un acte sexuel par la force, la surprise, la menace, la ruse ou plus largement, par l’absence de consentement. La gent féminine est la cible qui régulièrement subit cet acte portant atteinte aux valeurs et aux mœurs.

Dans la localité de Téapleu, département de Zouan-Hounien, une fillette du nom de ZS a frôlé la mort après un acte de viol commis par un agresseur dont l’identité reste inconnue. L’information a été rendue publique le samedi 4 septembre 2021 sur les réseaux sociaux par le site « le kpakpato Du Tonkpi ».

Lire aussi:   Insolite: Dans cette église, on loue le Seigneur avec des boissons alcoolisées

Selon les informations fournies par notre source, la victime aurait été embarquée de force par son agresseur hors de Téapleu et dans les broussailles. Face au refus de ZS de répondre favorablement aux attentes du quidam, ce dernier s’est vu obliger d’utiliser la force et de passer à la visiteuse supérieure. Il s’est donc mis à la bastonner. Il lui donne des coups violents  à plusieurs endroits, puis l’étouffe à l’aide de sa tenue. La petite perd connaissance à la suite et respire à peine. Le violeur passe à l’acte et l’abandonne la croyant morte.

Lire aussi:   "J'ai 56 ans mais les jeunes garçons sont toujours attirés par moi, comment puis-je gérer cela?" raconte cette femme

Son corps moribond est découvert quelques minutes après par des passants qui alertent les autorités policières et évacuent la victime à Zouan-Hounien où elle a été admise aux urgences à l’hôpital général de ladite commune.

Après des soins, la petite est hors de danger, mais le hic dans tout ça, c’est qu’elle pique régulièrement des crises (4 fois par jour) nécessitant l’intervention de près de 5 personnes pour la maîtriser.

Lire aussi:   Yopougon :Un planteur, venu effectuer des courses pour les fêtes, découvert mort dans un maquis

Les populations tournées vers les autorités réclameraient justice.

« Non » au viol ». 
Source : Achille Koleya.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here