HomeFaits diversSix élèves mineurs surpris en pleine partouze au Cameroun

Six élèves mineurs surpris en pleine partouze au Cameroun

Six élèves mineurs surpris en pleine partouze au Cameroun
Six élèves mineurs surpris en pleine partouze au Cameroun

Une scène choquante a eu lieu au Cameroun, précisément à Nlongkak, un quartier de la capitale camerounaise, Yaoundé. Mercredi 5 mai 2021, la brigade de gendarmerie de ladite localité a surpris neuf individus en pleine partouze. Malheureusement, parmi ces vicieux figurent des élèves.

Mercredi 5 mai 2021, il est environ midi quand des gendarmes venus de la brigade de Nlongkak débarquent dans un lieu appelé « dépôt de bois Nlongkak ». Sur place, les agents de la maréchaussée découvrent un réseau de stupéfiants, de partouze et d’autres pratiques sexuelles déviantes, nous rapporte un communiqué de la gendarmerie camerounaise.

Lire aussi:   Cameroun: Il tue sa compagne enceinte à cause d'une bière

Les éléments de la gendarmerie mettent la main sur neuf individus en plein ébat sexuel. Ils ont été choqués de découvrir des mineurs se livrant à des scènes de partouze. Les gendarmes ont également observé une forte quantité de préservatifs ayant déjà servi. Il a été trouvé sur place un breuvage réalisé à l’aide d’un mélange entre du whisky et du tramol. Curieusement, le propriétaire du domicile est un individu âgé de 75 ans.

Lire aussi:   Cameroun-Drame: un éleveur découpe à la machette un commandant de Brigade

L’opération coups de poing menée pour démanteler ledit réseau fait état d’un bilan de neuf individus trouvés en pleins ébats sexuels parmi lesquels six élèves, tous mineurs, interpellés ; une quantité importante de préservatifs déjà utilisés, du wisky mélangé avec du tramol et de la chicha saisis, a soutenu la gendarmerie dans sa note. Il faut préciser que les autres complices de ce proxénète sont encore en fuite. La gendarmerie a toutefois ouvert une enquête afin de faire toute la lumière sur cette affaire qui ternit l’image du Cameroun.

Lire aussi:   Cameroun : Paul Biya en exil au Maroc ?

source: afrique-sur7.fr