Home Faits divers Sénégal: un homosexuel ivoirien drogue, sodomise et déchire l’anus de son collègue

Sénégal: un homosexuel ivoirien drogue, sodomise et déchire l’anus de son collègue

Une affaire de viol pas comme les autres. Un homme de nationalité ivoirienne a écopé d’une peine de 4 ans de prison pour avoir violé par sodomie, un de ses collègues de travail après l’avoir drogué à son insu, rapporte Koaci.

Cheikh Abdel Kalifa Karaboué, un homosexuel, a offert, la veille de la Tabaski, à manger et à boire a son collègue, un jeune homme de 23 ans, Seydou Coulibaly. Mais, ce que ce dernier ignorait, c’est que l’un de ces aliments était empoisonné. Après la restauration, il a perdu toute faculté de discernement et a donc dû passer la nuit dans le restaurant et dans la même chambre que son violeur qui était chef cuisinier dans ledit restaurant.

Lire aussi:   Sangouiné : La partie de chasse tourne au drame, un planteur abat son ami d’un coup de fusil

« déchirures anales »

Le lendemain, le jeune homme qui était plongeur dans le restaurant, s’est rendu compte à son réveil, que son anus lui faisait mal, faisant par la suite le constat qu’il avait été pénétré et qu’il y avait du sperme sur son pantalon et sur le lit. Resté plusieurs jours sans en parler, Seydou Coulibaly a fini par craquer et en a finalement fait part à sa tante. Cette dernière l’a conduit à l’hôpital et le médecin a confirmé les accusations du jeune homme, puisque le certificat médical fait état de déchirures anales, rapporte koaci.

Lire aussi:   Sikensi : Il envoie un petit garçon à la boutique et viole sa sœur âgée de 4 ans

– Au tribunal –

La police a donc été alertée et le violeur homo, Cheikh Abdel Kalifa Karaboué, a été arrêté et déféré au parquet pour acte contre-nature et viol. Mais appelé à la barre jeudi, le mise en cause a nié les faits qui lui sont reprochés au début de son interrogatoire. «Rien ne s’est passé entre nous. Ce jour-là, je ne lui ai pas donné à manger, ni à boire. Je dormais avec quelqu’un d’autre qui a été licencié», a-t-il d’abord nié avant de se raviser suite aux questions en reconnaissant que «on a dormi sur la même couchette, par la suite, il y a eu pénétration».

Lire aussi:   Niablé: Un vigile déserte son poste, se bourre de nourriture et se fait surprendre par le sommeil

Devant le juge de Dakar jeudi, des flagrants délits , avec comme chefs d’accusation, viol et acte contre-nature, Karaboué a été condamné à 5 ans de prison ferme.

Auteur: Web-News

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site IMatin

 

Commentaires Facebook