Home Faits divers Sangouiné : Des voleurs de petits-colas arrêtés

Sangouiné : Des voleurs de petits-colas arrêtés

Pour avoir compris cela, Tiémoko P., paysan de son état dans le gros village de Podiagouiné, dans la zone de Sangouiné, a aménagé une partie de sa plantation où une dizaine d’arbres de petit-colas sont bien entretenus. Mieux, ces arbres donnent de beaux fruits qui doivent être récoltés dès le mois de septembre 2019, compte tenu des tâches à faire. Plusieurs autres planteurs suivent également l’exemple de Tiemoko.

Toutefois, Tiemoko surveille ses cabosses de colas comme le lait sur du feu. Mais cette surveillance accrue ne va pas inquiéter Dion J. B., Gueu F. dit Bill Gates et Oulaï F. qui sillonnent les champs et plantations la nuit tombée pour voler les fruits du labeur de pauvres paysans.

C’est ainsi que dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 août 2019, ces trois ‘’mousquetaires’’ prennent possession de la plantation de Tiemoko. Ils sont là pour cueillir toutes les cabosses à terme de noix de cola.

Lire aussi:   Koumassi : Une fillette périt dans le puits perdu d'un établissement confessionnel

Au même moment, monsieur Tiemoko qui fait la navette entre sa plantation et le village pour dissuader tout voleur, est en route pour s’assurer que ces cabosses sont encore accrochées aux colas. En cette nuit glaciale (il est environs 3h du matin), il entend du bruit, des voix et aperçoit de la lumière de torches. Lorsqu’il surprend cette bande de voleurs, il croit bon de se présenter en propriétaire. Mais c’est plutôt ‘’Bill Gates’’ et ses camarades qui menacent verbalement Tiemoko. Pis, ils tentent de le maîtriser pour faire sa fête. Il n’a dû son salut qu’à la vitesse de ses jambes.

Lorsqu’il arrive au village tout essoufflé, il informe ses proches dont dix (10) parmi eux décident de lui apporter leur appui pour mettre le grappin sur ces voyous. Lorsqu’ils voient sous forme de nuées de libellules, les torches allumées du renfort de Tiemoko, les trois lascars prennent la fuite en abandonnant leurs torches, sacs et le fruit de leur vol dans la plantation de Tiémoko comme chez d’autres planteurs. N’empêche !, il faut rattraper ces malfrats.

Lire aussi:   Un garçon de 14 ans violé ; l’accusé arrêté

C’est ce que font Tiemoko et ceux qui sont venus à sa rescousse. Une battue est organisée dans la nuit dans cette forêt noire. Si ‘’Bill Gates’’ et O. Fabrice réussissent à se fondre dans la forêt, ce n’est pas le cas de Dion J., qui nouvellement arrivé dans le village ne maîtrise rien des chemins détournés. Il est pris. Conduit chez le chef du village, il reconnait les faits et refuse de dénoncer ses acolytes.

‘’Bill Gates’’ et Fabrice qui savent qu’à un moment donné, Dion J. pourrait craquer et les dénoncer. C’est pourquoi, ils s’organisent. Ils ameutent plusieurs jeunes et exigent que le chef du village libère sans condition Dion J. Ils font monter la pression et menacent d’incendier l’appatam qui fait office de salle de réunion du village. L’autorité coutumière saisi alors le sous-préfet de Sangouiné qui prend attache avec la brigade de gendarmerie, selon des sources proches de l’autorité administrative. Les gendarmes se heurtent à leur tour à une opposition farouche de la bande de ‘’Bill Gates’’. Toutefois, les hommes de la maréchaussée conduisent Dion J. à leur base.

Lire aussi:   Adzopé/ crime : Une femme tuée à son domicile, son frère aîné arrêté

Selon des sources villageoises qui suivent l’affaire, Dion J. aurait cité lors de son audition par la gendarmerie ‘’Bill Gates’’ et O. Fabrice, qui exigeaient sa libération par le chef comme ceux qui l’ont invité au vol.

Selon nos sources, la gendarmerie revient à la charge. Depuis le lundi 26 août 2019, toute la bande est réunie après que les gendarmes aient arrêté ‘’Bill Gates’’ et O. Fabrice. Ils poursuivent leur enquête.

M’BRA Konan

Source: L’infodrome

Commentaires Facebook